Skip Ribbon Commands
Skip to main content

La Valeur d’états Financiers Fiables

2014-09-18


Cet article fut originalement publié dans Premières en affaires (aôut-septembre 2014)

Les états financiers sont utiles à plusieurs égards. Ils servent à la gestion interne ou à exposer à un intervenant externe la situation financière d’une société. Dans tous les cas, ils sont conçus de manière à fournir de l’information utile aux entreprises.

Il est donc essentiel qu’ils soient préparés correctement. La préparation d’états financiers requiert plusieurs étapes qui doivent être cohérentes et complémentaires afin d’assurer la fiabilité de l’information financière.

La première étape consiste à recueillir les données transactionnelles. Si le système n’est pas convivial ou s’il est difficile à utiliser, le risque d’obtenir des données incomplètes ou erronées est plus élevé.

La deuxième consiste à codifier les données transactionnelles. Sont-elles présentées au bon endroit? Sinon, des renseignements inexacts peuvent entraîner la prise de mauvaises décisions.

Ensuite, la personne qui examine les données doit être en mesure de s’assurer que tout est correctement comptabilisé et que rien ne manque. Si celle-ci ne détient pas la formation ou l’expérience nécessaires, elle peut entraver le processus de collecte d’informations exactes.

Enfin, il est important de considérer dans le processus la présence (ou l’absence) d’un comptable professionnel externe. Cette étape est cruciale afin de valider le processus; elle comprend les dernières vérifications qui permettent d’attester que les étapes précédentes ont été réalisées correctement.

À quel point un jeu d’états financiers est-il utile si aucun comptable qualifié n’a participé à sa préparation? Un comptable professionnel agréé (CPA) doit avoir suivi une formation qui comprend de nombreuses années d’études techniques et une certaine expérience pratique afin d’obtenir sa licence d’exercice à titre d’expert-comptable. Par conséquent, il détient une formation à la fois théorique et pratique afin de pouvoir être en mesure de contribuer à la crédibilité des états financiers, dans la mesure où il atteste de leur exactitude et de leur fiabilité. De plus, les CPA sont tenus de suivre un certain nombre d’heures de formation chaque année afin de maintenir leurs connaissances à jour et d’être toujours au fait des faits nouveaux techniques du secteur.

La contribution des CPA dans le processus de présentation de l’information financière permet à ceux qui l’utilisent, par exemple une personne tentée par l’acquisition d’une société ou un investisseur envisageant une participation dans une entreprise, d’obtenir l’assurance que l’information qu’ils consultent et analysent est fiable. Comment quiconque pourrait-il envisager de prendre une importante décision en matière d’investissement ou de prêt sans détenir une telle assurance?
Un CPA offre cette assurance en matière d’états financiers, soit en participant à l’interne à la collecte d’informations et lors du processus d’examen, soit en donnant son opinion en tant qu’intervenant externe.

Les rapports font état du degré d’assurance fourni à l’égard des états financiers. Un rapport de l’auditeur fournit une conclusion de forme positive à l’issue des procédures d’audit réalisées sur l’information financière, tandis que dans le rapport de mission d’examen, le comptable fournira une conclusion de forme négative. La différence entre ces deux opinions a principalement trait au degré de rassurement. Si un auditeur conclut de façon positive à la conformité à un référentiel, un comptable conclura, dans le rapport de mission d’examen, qu’il n’a été informé de rien qui puisse laisser croire que les états financiers ne sont pas conformes à un référentiel particulier. Par conséquent, le rapport d’audit offre un plus grand degré de rassurement. La participation d’un CPA dans le processus est cruciale; elle permet d’assurer la fiabilité de l’information financière, qu’importe l’utilisation des états financiers.