Skip Ribbon Commands
Skip to main content

La valeur d'une bonne hygiène

2011-06-08


Si vous êtes dentiste, vous avez dit des centaines, voire des milliers de fois à vos patients qu’une bonne hygiène est l’une des façons les plus faciles et les plus importantes de maintenir et d’améliorer la santé de leurs dents. Cependant, vous a-t-on déjà dit que l’établissement d’une bonne pratique de soins d’hygiène dentaire est également l’une des choses les plus faciles et importantes que vous pouvez faire pour maintenir et accroître la valeur de votre cabinet de dentiste?

Il existe un marché favorable à la vente de cabinets de dentiste, et lorsqu’un cabinet est vendu, la contrepartie est habituellement beaucoup plus élevée que la valeur d’expertise des actifs corporels, lesquels s’entendent du matériel dentaire et des améliorations locatives. Il y a donc un certain écart d’acquisition inclus dans le prix de vente, lequel peut correspondre à un montant par dossier de patient actif ou être établi en fonction du nombre de fauteuils, d’un pourcentage de la production annuelle ou d’autres méthodes empiriques.

L’utilisation de règles empiriques a fait d’ailleurs l’objet du commentaire suivant de l’ADA :

« Bien que certaines règles empiriques peuvent être utilisées pour effectuer une estimation "brute" de la juste valeur de marché d’un cabinet de dentiste, celles-ci ne devraient jamais constituer la seule méthode d’évaluation d’un cabinet aux fins de l’établissement du prix de vente ou d’achat. Les règles empiriques sont habituellement simplistes et ne tiennent pas compte de caractéristiques uniques du cabinet ou de la collectivité. Selon l’ouvrage Rules of Thumb de Tom Parker, une règle empirique est une recette maison pour deviner. Il s’agit d’un guide facile à retenir qui se situe entre une formule mathématique et un choix fait à l’aveuglette. » [traduction]

Lorsque nous établissons la juste valeur de marché1 d’un cabinet de dentiste, nous nous intéressons surtout aux produits générés par ses actifs corporels et incorporels. Il n’y a là rien de surprenant, car le même principe est utilisé par la plupart des experts en évaluation et en financement d’entreprises pour déterminer la valeur d’entreprises à capital fermé, quel que soit le secteur. L’écart d’acquisition est établi en soustrayant la valeur nette des actifs corporels de la juste valeur de marché. Les règles empiriques, comme celles mentionnées ci-dessus, sont alors appliquées à titre de « critères » pour déterminer le caractère raisonnable global de la conclusion relative à la valeur.

Cependant, quelle que soit la façon dont vous le calculez, l’écart d’acquisition peut constituer une tranche importante du prix de vente de votre cabinet. La question que vous devriez vous poser est la suivante : « Comment puis-je accroître ce montant? »

Certains de nos clients sont surpris lorsqu’ils prennent connaissance des retombées d’une pratique de soins d’hygiène dentaire sur la valeur de leur cabinet de dentiste en général. Mais pensez-y : quelle partie de votre cabinet vous permet de gagner de l’argent alors que vous faites autre chose ou que vous êtes ailleurs? Les opérations de restauration peuvent générer des produits quotidiens plus élevés, mais elles requièrent votre participation directe. Sans vous, ou un associé coûteux à votre place, elles ne peuvent être effectuées. Par contre, vous pourriez être dans la salle voisine en train de réparer une carie ou sur le vert d’un parcours à normale 3 de 150 verges à tenter d’éviter un triple boguey, et votre pratique de soins d’hygiène dentaire vous fait gagner de l’argent. La capacité d’un cabinet de dentiste, ou de toute autre entreprise, à fonctionner de façon rentable sans la supervision ou la participation directe du propriétaire en accroît la valeur.

L’élargissement de l’étendue relative de votre pratique de soins d’hygiène dentaire est la façon la plus facile d’accroître la juste valeur de marché de votre cabinet de dentiste en général.

Réfléchissez... Si vous avez un associé, dans quelle mesure son contrat d’emploi l’encourage-t-il à développer la pratique de soins d’hygiène dentaire de votre cabinet? En fait, ce contrat récompense-t-il votre associé s’il prodigue lui-même des soins d’hygiène dentaire, ce qui freine la croissance des produits pouvant être tirés de cette pratique et la valeur de votre cabinet? Il peut s’agir d’un important facteur en conséquence duquel les cabinets exploités par des associés ont tendance à se situer sous la moyenne au chapitre de la production générée par la pratique de soins d’hygiène dentaire.

En matière de produits tirés de la pratique de soins d’hygiène dentaire, comment votre cabinet se classe-t-il? Est-ce que le cabinet que vous cherchez à acquérir présente une occasion d’appréciation facile supérieure à la moyenne? Comment pouvez-vous harmoniser de façon appropriée les objectifs de votre associé et les vôtres? Pour le découvrir, communiquez avec Calvin Carpenter, CA, leader des Services professionnels chez MNP, ou avec moi.