Skip Ribbon Commands
Skip to main content

Saisir le portrait global

2013-11-15


L’acquisition d’une entreprise constitue un investissement important qui comporte de nombreux risques. Dans le but de gérer ces risques, les acquéreurs ou leurs conseillers doivent réaliser des contrôles diligents après l’acceptation d’une offre, mais avant la signature de l’accord. Cependant, de nombreux acquéreurs croient que les contrôles diligents ne comprennent que l’analyse de l’information comptable de l’entreprise dans le but de savoir si les chiffres sont exacts, alors qu’ils permettent en fait de procurer une mine de renseignements qui peuvent grandement avantager l’acquéreur.

Demander à un professionnel de réaliser des contrôles diligents financiers (par opposition à des contrôles diligents comptables) permet de dresser un portrait beaucoup plus complet des risques et des avantages liés à l’acquisition. Voici les trois secteurs de diligence raisonnable financière qui fournissent de précieux renseignements.

Aperçu global de la façon dont l’entreprise exerce ses activités

Même si vous connaissez l’entreprise que vous souhaitez acquérir – son produit, son marché et son secteur – vous devez savoir ce qui s’y passe véritablement afin de gérer efficacement votre risque. Existe-t-il des problèmes avec les fournisseurs ou les clients? Les employés clés sont-ils liés par des contrats d’emploi? Existe-t-il des risques d’atteinte à la réputation? Les systèmes de comptabilité et de gestion de l’information seront-ils compatibles avec ceux de votre entreprise actuelle, ou devrez-vous effectuer un investissement supplémentaire en technologie?

Il est impossible de répondre à ces questions en évaluant l’entreprise du point de vue de la comptabilité seulement. La réponse à ces questions requiert une discussion avec l’équipe de direction actuelle sur la façon dont la société ciblée obtient de nouveaux clients, réalise ses ventes et comptabilise ses produits, ainsi que sur le type de politique de capitalisation et la façon dont l’évaluation des stocks est réalisée. Grâce à ces renseignements, une analyse financière peut être effectuée, laquelle favorisera une compréhension des secteurs de risques afin de vous donner une vision plus large des problèmes potentiels.

Examen approfondi de la marge brute

Les prévisions et les résultats financiers préparés par le vendeur peuvent également être analysés de façon à en tirer davantage de renseignements. Un examen attentif des chiffres permet à vos conseillers financiers de vous informer sur ce qui a du sens, et ce qui n’en a pas. Tout écart entre les chiffres qui devraient être anticipés et les données historiques ou les indices de référence sectoriels peut être consigné et faire l’objet d’un examen.

Ce type d’analyse comporte deux avantages potentiels pour les acquéreurs. D’abord, les sujets de préoccupation peuvent être repérés de façon à ce que l’acquéreur puisse les examiner et possiblement réduire le prix offert dans la lettre d’intention. Ensuite, des synergies ou une valeur additionnelle que l’acquéreur n’avait pas prévues peuvent être révélées. Savoir que vous faites une meilleure affaire que vous le pensiez est très important lorsque vous entamez des négociations.

Examen des contrats importants

Les avocats examinent les contrats d’un point de vue juridique, mais il est également utile d’en faire un examen du point de vue financier. Cet examen peut relever toute exposition directe avec laquelle vous pourriez devoir composer en raison de certains contrats, mais également des avantages potentiels, par exemple, conserver des baux et les sous-louer afin de concrétiser la valeur de certains contrats.

En examinant ces secteurs du processus de diligence raisonnable, votre conseiller peut vous procurer une valeur nettement supérieure à ce que pourrait vous donner une simple analyse comptable. Le processus de diligence raisonnable financière constitue également un incontournable si vous faites l’acquisition d’une division d’une société, car il peut être ardu d’évaluer la valeur d’une division dans un contexte où elle ne serait normalement pas inscrite séparément dans le système comptable du vendeur à titre d’entité indépendante.

Dans le cadre de toute transaction, demander à votre comptable d’agir à titre de conseiller financier en réalisant un processus de diligence raisonnable financière approfondi de la manière précédemment décrite. Ceci constitue la manière optimale de tirer le meilleur parti de votre investissement et de vous assurer de connaître la véritable valeur de la transaction que vous effectuez.