La constitution en société : est-ce payant? Si oui, quand doit-on passer

20 février 2020

La constitution en société : est-ce payant? Si oui, quand doit-on passer

Résumé
2 minutes de lecture

Votre entamez votre carrière en médecine? Voici trois facteurs à prendre en compte avant de vous constituer en société.

C’est bien connu, les étudiants en médecine et les médecins résidents sont des gens très occupés. Parce qu’ils doivent jongler avec de longues heures et un horaire qui laisse peu de répit, la production de leur déclaration de revenus risque de se retrouver bien loin dans la liste de leurs priorités.

Les questions qu’ils posent tournent habituellement autour de cinq sujets : les déductions sur le revenu, les dépenses liées à un déménagement, l’incidence d’un revenu supplémentaire, la réduction de l’impôt sur le salaire et les avantages de la constitution en société.

Dans cette série de cinq articles, nous nous pencherons sur chacune de ces interrogations, afin de bien vous conseiller sur la façon de tirer le maximum de votre argent.

La constitution en société : est-ce payant? Si oui, quand doit-on passer à l’action?

Une fois leur résidence terminée, les médecins constatent deux changements majeurs dans leurs finances. De l’un, une augmentation salariale, de l’autre, la possibilité de se constituer en société.

Voilà une décision qu’il ne faut pas prendre à la légère; nous vous encourageons à demander conseil à votre comptable et à votre conseiller financier, car la réponse n’est pas la même pour tout le monde. Histoire de lancer la discussion, voici trois facteurs à prendre en considération.

Premièrement, les avantages de la constitution en société. Même si la dernière réforme fiscale la rend moins attrayante, cette option présente encore plusieurs avantages. D’abord, le report d’impôt dont vous bénéficiez en tirant votre revenu d’une société, assujettie à un taux moins élevé, vous permet d’économiser plus rapidement. De plus, en touchant un revenu d’emploi de votre société par actions, vous pouvez maximiser vos droits de cotisation à un REER individuel. Ce faisant, vous pourrez diversifier vos placements et aurez la possibilité de cotiser à un régime de retraite individuel à l’approche de la retraite. Enfin, à 65 ans, vous aurez la possibilité de fractionner votre revenu avec votre conjoint, et ainsi de réduire votre charge d’impôt commune. Les besoins de chacun varient, mais d’ordinaire ces avantages l’emportent sur les coûts qu’engendre la constitution en société.

Deuxièmement, vos revenus. Combien pensez-vous tirer de votre pratique professionnelle? Comment votre revenu se compare-t-il à votre niveau de vie actuel? Le principal avantage de la constitution en société consiste à pouvoir épargner en bénéficiant d’un meilleur taux d’imposition. Si vous utilisez toutes vos rentrées d’argent pour subvenir à vos besoins, les avantages de la constitution en société sont nuls puisque votre taux d’imposition global demeure inchangé.

Troisièmement, votre avenir. Les grandes étapes de la vie, comme le mariage, l’achat d’une maison et la venue d’enfants, vous combleront de joie, mais elles sont coûteuses et arrivent peu de temps après la fin de vos études. Les sociétés par actions constituent un excellent moyen d’épargner à long terme, mais vous risquez de ne pas en profiter pleinement à court terme. Si vous passez bientôt par l’une de ces étapes, il serait peut-être mieux de reporter la constitution en société.

Cette décision mérite réflexion. Pour avoir toutes les cartes en main, discutez-en avec votre comptable.

Saviez-vous que MNP offre un service gratuit de déclaration de revenus des particuliers aux étudiants en médecine et aux médecins résidents? Pour savoir si vous êtes admissible, ou pour obtenir plus de renseignements sur la façon dont MNP peut vous aider avec vos impôts, communiquez avec Melanie Langevin, CPA, CMA au 613.691.4226 ou par courriel à [email protected].

Points de vue

  • Confiance

    15 août 2022

    Vendre sa clinique : être prêt pour chacune des étapes

    Pour certain(e)s, ce processus n’arrivera qu’une seule fois dans leur vie. Il vaut mieux être préparé et conscient des étapes importantes que nécessite un processus de vente.

  • Confiance

    10 août 2022

    L’exonération pour gain en capital lors d’un transfert intergénérationnel

    Lorsqu’un entrepreneur vend ses actions à un tiers non lié, il peut être admissible à la réclamation de l’exonération pour gain à capital. Or, il faut savoir que jusqu’à tout récemment, ceci n’était pas possible si la vente se faisait en faveur d’un membre de la famille. Il était donc plus coûteux de vendre ses actions de sa société privée à un membre de sa famille qu’à un pur étranger. Les gouvernements ont tenté de renverser cette iniquité fiscale au cours des dernières années, mais les critères sont très restrictifs, et il faut les connaître pour savoir si l’on pourra y avoir droit.

  • Confiance

    09 août 2022

    Protégez stratégiquement votre entreprise

    Dans le cadre de leurs opérations, les entreprises s’exposent à plusieurs types de risques susceptibles de mettre leurs actifs en péril. Heureusement, il existe des façons de les protéger, et ce dans différentes circonstances.