Skip Ribbon Commands
Skip to main content

Stratégies pragmatiques et efficaces pour les entreprises en temps de crise de la COVID-19 – Flux de trésorerie

2020-03-27


Cet article est le premier d’une série de cinq intitulée « Stratégies pragmatiques et efficaces pour les entreprises en temps de crise de la COVID-19 »

Compte tenu des nouvelles au sujet de la pandémie mondiale de coronavirus qui ne cesse d’évoluer, les propriétaires d’entreprise sont, à juste titre, plongé dans la confusion et l’inquiétude. Les perturbations que la situation engendre posent des risques énormes pour chacun d’entre nous, mais elles présentent également de nouvelles occasions de servir vos clients et préparer la réussite de votre entreprise après la pandémie.

Les chefs d’entreprise doivent faire preuve de prudence en cette période cruciale. Tout au long de cette série, nous vous fournirons des renseignements à jour et vous proposerons des suggestions pratiques et des ressources utiles qui permettront à votre entreprise d’assurer sa sécurité et de rebondir rapidement lorsque la crise sera dernière nous.

  1. Faire durer les flux de trésorerie
  2. Préserver vos effectifs
  3. Raffermir votre chiffre d’affaires
  4. Renforcer votre infrastructure TI
  5. Faire preuve d’un leadership fort

Faire durer les flux de trésorerie

Dans les circonstances actuelles, les flux de trésorerie représentent vraiment votre richesse la plus précieuse.

La demande pour vos produits et services n’a pas cessé : elle s’est transformée. Les clients reportent leurs achats de certains biens et services pour en privilégier d’autres, plus urgents dans le contexte actuel.

La première étape pour s’adapter à ce changement radical consiste à déterminer les incidences possibles sur les flux de trésorerie. Ensuite, vous pourrez prendre les mesures qui s’imposent pour corriger le tir.

Prévenir un manque de flux de trésorerie

En vous fondant sur vos prévisions de ventes et notre modèle de flux de trésorerie sur 13 semaines, établissez chaque semaine des prévisions des mouvements de trésorerie pour les trois à huit prochains mois au moins. Cette démarche vous aidera à comprendre vos besoins en flux de trésorerie et à déterminer combien de temps votre entreprise pourra tenir sans épuiser son fonds de roulement.

Par la suite, vous devrez vous concentrer à renforcer vos flux de trésorerie.

Établissez une stratégie de fidélisation de vos principaux fournisseurs et clients

Identifiez tous les comptes clients et comptes fournisseurs critiques, puis communiquez avec eux pour bien saisir la façon dont leurs besoins ont changé.

Déterminez s’il vous faut ajuster vos canaux de vente. Par exemple, certains clients qui n’étaient pas à l’aise d’exercer leurs activités au moyen du numérique pourraient changer d’avis. Des cas de ce genre viennent créer de nouvelles dynamiques commerciales.

Afin de réduire au minimum les perturbations à la chaîne d’approvisionnement, prenez des arrangements avec vos principaux fournisseurs pour bien répondre aux besoins de vos comptes critiques. La communication et la collaboration sont essentielles. N’attendez pas pour en discuter avec vos fournisseurs et obtenir confirmation qu’ils pourront répondre à ces besoins. Puis, mettez au point des procédures visant expressément à retenir et à mobiliser les fournisseurs.

Pour préserver la trésorerie, gérez soigneusement les créditeurs en mettant la priorité sur les fournisseurs stratégiques au moment d’établir le calendrier des paiements. Pour ce qui est des autres fournisseurs, négociez des paiements flexibles ou répartis sur une plus longue période.

N’hésitez pas à vous prévaloir des programmes de soutien publics

C’est le moment tout indiqué de recourir autant que possible aux subventions, aux crédits et aux autres programmes gouvernementaux de soutien aux travailleurs pour votre entreprise.

Le gouvernement fédéral a annoncé de nouvelles mesures de stabilisation économique dans le cadre de son Plan d’intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19. Ces mesures fourniront jusqu’à 82 milliards de dollars en soutien direct aux travailleurs et aux entreprises canadiennes. Voici quelques-unes des principales mesures visant les entreprises canadiennes.

Bonification du soutien par l’intermédiaire du Compte du Canada – Exportation et développement Canada élargira l’admissibilité des entreprises canadiennes aux emprunts, aux garanties et aux polices d’assurance.

Subventions salariales temporaires pour les travailleurs – Le gouvernement offre une subvention salariale temporaire de trois mois aux employeurs admissibles qui subissent des pertes de revenus afin de prévenir les mises à pied.

Cette subvention correspondra à 75 % de la rémunération versée durant cette période pour toute entreprise qui a vu ses revenus diminuer d’au moins 30 %. Davantage de précisions seront apportées lors de l’annonce détaillée du gouvernement qui est prévue pour le 1er avril.

Il est estimé que pour la plupart des entreprises canadiennes, le programme Travail partagé demeure la meilleure option (en date du 31 mars).

Report des paiements d’impôt – L’Agence du revenu du Canada (ARC) permet à toutes les entreprises de reporter jusqu’au 31 août 2020 les paiements d’impôt qui sont exigibles entre le 18 mars et septembre 2020. Cet allégement s’applique au solde d’impôt à payer ainsi qu’aux acomptes provisionnels relevant de la Partie I de la Loi de l’impôt sur le revenu.

Aucun intérêt ni aucune pénalité ne s’appliquera à ces montants pendant cette période. De plus, l’ARC ne communiquera avec aucune petite ou moyenne entreprise pour entamer des vérifications post-cotisations de la TPS/TVH ou de l’impôt sur le revenu au cours des quatre prochaines semaines. Les propriétaires d’entreprise doivent envisager de se prévaloir de cet allégement afin de protéger leurs flux de trésorerie ou d’accumuler les réserves, s’il y a lieu.

Nouveau Programme de crédit aux entreprises – Exportation et développement Canada et la Banque de développement du Canada (BDC) fourniront plus de 10 milliards additionnels en financement aux entreprises qui éprouvent des difficultés financières causées par la COVID-19. Le programme facilitera l’obtention de crédit auprès d’Exportation et développement Canada, de BDC et de prêteurs du secteur privé pour les entreprises canadiennes, toutes régions et tous secteurs confondus.

Mesures d’allégement de BDC pour les entreprises admissibles :

  • Prêts de fonds de roulement allant jusqu’à deux millions de dollars assortis de modalités souples et reports de paiements allant jusqu’à six mois pour les entreprises admissibles.
  • Reports des paiements sans frais pour une période allant jusqu’à six mois pour les clients actuels ayant un engagement de prêt envers BDC d’au plus un million de dollars.
  • Taux réduits sur les nouveaux prêts admissibles.
  • D’autres mesures prévues dans le cadre du Programme de crédit aux entreprises, notamment du soutien à des secteurs précis, seront annoncées.

Pour en savoir plus : https://www.bdc.ca/fr/pages/soutien-special.aspx

Exportation et développement Canada

Pour plus d’information sur le soutien offert, communiquez directement avec un conseiller de EDC de l’une des manières suivantes : par courriel à [email protected] ou par téléphone au 1-888-220-0047 ou 1-800-229-0575. Transmettre une demande en ligne.

Votre conseiller chez MNP peut aussi vous aider à connaître les programmes de soutien aux entreprises en vigueur dans votre province, territoire ou municipalité. Vous pouvez également communiquer avec Kevin Joy, associé, Consultation, au 514.228.7898 ou à l’adresse [email protected] 228.7898 ou à l’adresse [email protected].

Auteurs

Yohaan Thommy, PMP, CMC, est associé au sein des Services de consultation de MNP et dirige les Services d’amélioration de la performance du cabinet. Vous pouvez le joindre à l’adresse [email protected] ou au 905.220.3211.

Daniel Caringi est associé, Consultation et solutions technologiques, chez MNP. Vous pouvez le joindre à l’adresse [email protected] ou au 416.626.6000.