Alerte : Lire les états financiers – Que me faut-il savoir?

Category: Certification

Alerte : Lire les états financiers – Que me faut-il savoir?

CPA Canada a publié un document qui fournit des indications ne faisant pas autorité sur la lecture d’états financiers. Le document a pour but de répondre à certaines questions importantes et à aider le lecteur à :

  • Faire ses premiers pas en vue de l’acquisition d’une meilleure compréhension de ce que les états financiers font et de ce qu’ils ne font pas.
  • Avoir des discussions plus éclairées avec des conseillers financiers ou autres professionnels.

Le guide prend la forme d’une foire aux questions et est rédigé principalement selon les Normes internationales d’information financière (« IFRS »). Cependant, certains éléments des indications peuvent également être pertinents pour les entités qui présentent de l’information financière selon un autre référentiel, notamment les normes comptables canadiennes pour les entreprises à capital fermé (« NCECF ») ou les normes comptables canadiennes pour les organismes sans but lucratif (« NCOSBL »).

Les questions importantes abordées dans le présent guide sont les suivantes :

Comprendre les concepts et les pratiques

  1. Les états financiers sont-ils précis?
  2. Que signifie le terme « consolidé » dans le contexte des états financiers?
  3. Pourquoi les actifs et les passifs comptabilisés dans les états financiers sont-ils évalués de différentes manières?
  4. Quelle est la différence entre les coûts comptabilisés en tant qu’actifs et les coûts comptabilisés en tant que charges?
  5. Quelle est la différence entre le résultat net et le résultat « global »?
  6. Quelle est la différence entre le compte de résultat et le tableau des flux de trésorerie?
  7. Quels éléments composent les capitaux propres et quelles en sont les difficultés inhérentes?
  8. Quelle est l’importance des notes complémentaires?
  9. Quelle est l’importance des informations à fournir sur la « continuité de l’exploitation »?

Comprendre les rapports, y compris leur structure et leur organisation

  1. Quelle est l’importance du rapport de l’auditeur? En quoi les rapports intermédiaires diffèrent-ils des rapports annuels?
  2. Pourquoi des sociétés similaires utilisent-elles des intitulés et des formats de présentation aussi différents lorsqu’elles préparent leurs états?
  3. Quelle est l’importance de tous les sous-totaux du compte de résultat – « marge brute », « perte avant autres éléments », etc.?
  4. Quelle est l’importance de la distinction entre les actifs et les passifs courants et non courants (ou à long terme)? Dans quelle mesure l’« analyse des ratios » est-elle utile pour comprendre les états financiers?
  5. Qu’est-ce que le rapport de gestion?

Comprendre certaines questions particulières

  1. Quelles sont les difficultés inhérentes à la comptabilisation des produits des activités ordinaires?
  2. Qu’entend-on par « goodwill » et « immobilisations incorporelles »?
  3. Comment peut-on évaluer le succès d’une acquisition?
  4. Quelles sont les méthodes utilisées pour comptabiliser les investissements en titres de capitaux propres?
  5. Qu’entend-on par « amortissement »?
  6. Qu’entend-on par « pertes de valeur »?
  7. Qu’entend-on par « rémunération à base d’actions » et comment la comptabilise-t-on?
  8. Comment comptabilise-t-on les monnaies étrangères?
  9. Que signifient les chiffres sur les impôts dans les états financiers?
  10. Qu’entend-on par « résultat par action » et « résultat dilué par action »?
  11. Quelles informations les états financiers fournissent-ils sur les dividendes et autres distributions similaires?
  12. Comment les biens miniers sont-ils traités dans les états financiers?
  13. Qu’entend-on par « information sectorielle »?
  14. Comment les états financiers traitent-ils les événements postérieurs à la date de clôture?

Consultez le site Web de CPA Canada pour télécharger un exemplaire de cette ressource.

Cette communication présente un aperçu général du sujet abordé et est à jour en date du 11 juin 2015. L’application des principes traités dépendra des faits et des circonstances propres à chaque cas. Par conséquent, la présente publication ne saurait remplacer des conseils professionnels, et nous recommandons que toute décision relative à l’application ou non de l’information présentée soit prise avec l’aide d’un professionnel compétent pouvant apporter les adaptations nécessaires en fonction de votre situation. Si vous avez besoin d’aide relativement à l’application du présent document, nous vous invitons à communiquer avec un représentant de MNP de votre région. MNP SENCRL, srl décline toute responsabilité en cas de perte découlant de l’utilisation des renseignements figurant dans le présent document. © MNP SENCRL, srl 2015. Tous droits réservés.

Contactez-nous

Michelle Balmer, CPA, CA, est associée principale en Certification chez MNP, ainsi que dirigeante nationale du groupe des Pratiques des sociétés ouvertes du cabinet. Détenant 14 ans d’expérience en pratiques des sociétés ouvertes, Michelle vient en aide à une vaste gamme de sociétés fermées et ouvertes de diverses industries. Elle travaille aussi sur des projets spéciaux, y compris des études de coûts, des analyses comparatives et des études de pratiques exemplaires, des analyses opérationnelles, en plus d’offrir du soutien en matière de litige et de vérification diligente.

À titre de membre-pivot de l’équipe de Certification de MNP, Michelle a joué un important rôle dans la création de politiques de certification, la mise en œuvre de normes comptables et de certifications à l’échelle du cabinet tout entier et l’éducation des praticiens en certification concernant les méthodologies et les nouvelles positions officielles. Elle offre aussi des conseils techniques sur des questions de comptabilité et de certification, de même que sur des règles concernant les questions de déontologie, à tous les praticiens de MNP.

Michelle a obtenu la désignation de comptable agréée (CA) après avoir obtenu son baccalauréat en commerce de l’Université de l’Alberta. Elle a été impliquée activement aux activités de l’Institute of Chartered Accountants of Alberta, y compris le Chartered Accountants School of Business, dans les domaines de la formation et du marketing. Bénévole avertie, elle est venue en aide à de nombreux groupes comme les Easter Seals of Alberta, la Paralympic Sports Association et le Junior Achievement of Northern Alberta.