Calendrier 2022 des Services aux Autochtones de MNP

Ensemble, nous sommes plus forts

L’art traditionnel autochtone prend des formes diverses : broderie, manteaux en peau peints, perlage aux motifs élaborés, gravures, sculptures et peintures colorées, pour n’en nommer que quelques-unes. Aujourd’hui, beaucoup d’artistes autochtones explorent des enjeux et thèmes contemporains dans leurs œuvres. L’art qui en résulte est le miroir d’une multitude de cultures, récits et supports indissociables de l’expérience autochtone.

Vitrine sur les œuvres d’artistes autochtones contemporains, l’initiative du calendrier de MNP propose, chaque année, une collection qui est à l’image de la diversité historique du Canada et s’inscrit dans notre volonté d’aider les peuples, les organisations et les entreprises autochtones à atteindre leurs objectifs.

Membre de la Première Nation de Millbrook en Nouvelle-Écosse, Alan Syliboy rend hommage, dans cette peinture intitulée Gina’masuti, à l’esprit des Premières Nations et à l’activiste micmaque Anna Mae Acquash.

2022

Gina'masuti
[ni] [gi-naa-ma-su-di]


Origines : Micmac
Éducation, savoir, enseignement

L’œuvre Anna Mae Star Woman est un hommage à l’activiste Anna Mae Acquash, Micmaque née à Indian Brook en Nouvelle-Écosse. Au début des années 1970, Anna était une ardente défenseure des droits civils des Premières Nations au Canada et aux États-Unis, et a contribué à ouvrir la voie à une société plus juste. En 1972, elle participe à l’occupation de l’édifice abritant le Bureau américain des affaires indiennes à Washington, D.C., et l’année suivante à l’occupation de Wounded Knee dans le Dakota du Sud. En 1976, Anna est assassinée par un ancien membre de l’American Indian Movement.

À propos de l’artiste

Alan Syliboy travaille avec l’acrylique et des techniques mixtes pour créer des œuvres aux couleurs vibrantes qui explorent les thèmes de la famille, de la recherche de soi, de la spiritualité, des difficultés et de la résilience. Alan est né et a grandi à Truro en Nouvelle-Écosse. Membre de la Première Nation de Millbrook, il a commencé en 1971 à étudier auprès de Shirley Bear, une artiste et activiste influente qui est membre de l’Ordre du Canada. Depuis, Alan a créé « Le papillon mikmaq » (1999), une pièce de monnaie à tirage limité de la Monnaie royale canadienne, a exposé ses œuvres au Canada et en Europe, a collaboré aux réalisations artistiques entourant les Jeux olympiques de 2010 et a été deux fois finaliste pour le prix Chef d’œuvre artistique du lieutenant-gouverneur de la Nouvelle-Écosse (Lieutenant Governor of Nova Scotia Masterworks Arts Award).

Pour en savoir plus sur les Services aux Autochtones de MNP, nos bureaux et les membres de l’équipe, veuillez communiquer avec Caitlin Dika au 403-536-5593 ou à [email protected].

Voir les calendriers des années précédentes

2021

Roger Smith est né et a grandi à Haida Gwaii. On lui a donné le nom de Naad Kaa,wang, qui signifie « celui qui marche vers le coucher du soleil loin des soucis ». Il a étudié à la Freda Diesing School of Northwest Coast Art et ses œuvres ont été exposées à la Terrace Art Gallery et au musée Kitimat.

Membre du clan de l’aigle, Tsaalth Laanaas, Roger dit qu’il cherche à honorer les ancêtres autochtones avec son art et qu’il s’est inspiré d’eux pour cette œuvre, The Personal Guardian Spirits (les bons génies protecteurs).

Le motif peint à la main sur le bois est inspiré de deux aigles qui guident Roger dans chacun de ses voyages, des esprits qu’il considère comme ses ancêtres veillant à ce qu’il arrive à bon port.

2020

James Faubert – originaire de North Bay, en Ontario – vit actuellement dans la région de North Cobalt/Lorrain Valley et est membre de la Première Nation Temagami.

Principalement autodidacte et doté d’un esprit créatif, James dessinait et peignait fréquemment lorsqu’il était enfant. Au début de sa carrière professionnelle, il est formé et accompagné formellement par l’artiste du mouvement de l’école des Woodlands de renommée internationale Hugh McKenzie – une de ses premières influences dans l’art autochtone – aux côtés de Benjamin Chee Chee et Wallace Irvine.

Cette œuvre, intitulée « Gathering » (rassemblement), est un bel exemple de son médium préféré, l’acrylique sur toile, et elle dépeint « le lien spirituel entre la terre, le peuple et la création ».

2019

Jason Carter est membre de la nation crie de Little Red River et largement considéré comme l’un des artistes visuels autochtones contemporains les plus fascinants et les plus accomplis du Canada.

 Son œuvre, composée de peintures et de gravures, a reçu un chaleureux accueil sur la scène nationale. Il a notamment eu droit à son exposition solo durant les Jeux olympiques d’hiver de 2010 à Vancouver, a été reconnu comme « artiste émergent de l’année » lors de l’événement Mayor’s Evening of the Arts d’Edmonton et a été nommé parmi les 40 artistes de moins de 40 ans les plus influents par l’Avenue Magazine.

Extrêmement prolifique et dédié à son art, Jason consacre sept jours par semaine à la peinture ou à la gravure.

2018

Descendante des Cris du lac Cross, de Norway House et de la rivière Fisher, l’artiste Gayle Sinclaire a créé l’œuvre du calendrier de 2018 de MNP.

« L’œuvre intitulée The Four Women Speaks est dédiée à toutes les femmes des quatre directions, un collectif de grand-mères, de mères, de filles, de sœurs, de tantes et d’amies. Nos femmes sont porteuses d’eau et d’un souffle nouveau. Ce sont, à la fois, les gardiennes des cercles familiaux, des collectivités et de la paix dans le monde.

L’œuvre contient aussi un message sous-jacent particulier en vue de poursuivre la recherche et les efforts pour retrouver les femmes et les jeunes filles autochtones disparues. »

-Gayle Sinclaire

2017

Le calendrier de 2017 de MNP a été créé par Loretta Gould, une artiste micmaque de l’île du Cap-Breton. Ayant grandi comme membre de la Première Nation Waycobah, elle cultive un art spirituel qui lui permet d’exprimer ses sentiments sur la toile. On dit que son utilisation des couleurs vives et sublimes se compare à un rêve. Le rêve de Loretta est de faire découvrir son art aux quatre coins du monde.

2016

Archie Beaulieu, le créateur du calendrier de 2016 de MNP, était un artiste de Behchoko, dans les Territoires du Nord-Ouest, à la réputation internationale bien établie.

Comme la plupart des œuvres d’Archie, « Young Northern Bull » est inspirée des histoires que lui racontait sa grand-mère à propos des légendes entourant chacun des animaux représentés dans ce tableau. En tant que créatures vivantes, nous dépendons les uns des autres pour faire avancer l’esprit et la vie de la terre.

À propos de MNP

MNP est l’un des plus importants cabinets de services-conseils, de comptabilité et de fiscalité pour les entreprises des collectivités autochtones du Canada. Nous avons investi plus de temps et de ressources que tout autre cabinet afin de mieux comprendre les besoins des Autochtones. Avec plus de 250 clients autochtones et 300 professionnels au sein de son équipe, MNP a pu mettre sur pied une gamme de services diversifiés, conçus pour préserver les traditions de ses clients tout en les positionnant pour la réussite.