Un couple chez un concessionnaire automobile assis devant une voiture, parlant à un concessionnaire automobile.

Marche à suivre pour vendre une concession

Marche à suivre pour vendre une concession

Résumé
3 minutes de lecture

Si vous songez à vendre votre concession, vous devrez suivre certaines étapes afin que le processus se déroule de manière harmonieuse, tant pour vous que pour l’acheteur. Mis à part les formalités de la transaction, vous devez tenir compte de certains points importants qui vous donneront confiance en votre vérification diligente et la conviction d’avoir atteint vos objectifs.

Pour une transition harmonieuse

La décision de vendre votre entreprise génère son lot de défis, tant sur les plans émotionnel que financier.

Que vous ayez choisi de la vendre à un employé, à un tiers ou à un membre de votre famille, une planification réfléchie vous donnera le contrôle sur ce qui vous importe le plus et vous procurera la tranquillité d’esprit de savoir que vos efforts ont mené à l’atteinte de vos objectifs.

La planification, la collecte de documents juridiques, la compréhension des incidences fiscales : la vente d’une concession n’est pas simple.

Bien que le processus semble compliqué et long, il existe des façons de le rendre moins accablant.

Si vous établissez vos objectifs, savez gérer vos attentes et disposez d’une équipe solide, la vente de votre concession pourrait s’avérer plus harmonieuse que vous ne le croyez.

Préparez-vous à la vente

Avant d’entreprendre officiellement les démarches, comme faire connaître l’entreprise ou s’entretenir avec la ou les personnes à qui vous comptez la vendre, vous devez suivre quelques étapes pour partir du bon pied.

  1. Faites le ménage dans vos documents
    • Peu importe à qui vous vendrez l’entreprise, cette personne voudra analyser certaines informations : les états financiers, les baux, les contrats de franchise, les contrats d’emploi, les comptes fournisseurs, les renseignements sur les assurances, les déclarations de revenus, etc. En vous assurant d’avoir des documents financiers à jour et prêts, l’acheteur verra d’un bon œil votre diligence raisonnable et le processus de vente s’accélèrera. Il est aussi important de séparer les actifs excédentaires de l’entreprise, que ce soit une collection personnelle de voitures ou un portefeuille d’actions. Il est recommandé de discuter avec un conseiller en affaires digne de confiance en début de parcours afin de connaître les informations dont un vendeur aura besoin avant d’aller plus loin.
  2. Établissez vos options
    • Si la vente de l’entreprise est votre seul objectif pour le moment et que vous n’avez aucune idée qui prendra la relève, le temps est venu de réfléchir à vos options. Les prochaines étapes varieront selon votre acheteur, qu’il s’agisse d’un tiers, d’un membre de la famille ou d’un employé. Pour déterminer ce qui vous convient le mieux, commencez par établir ce que vous voulez accomplir. Si vous prévoyez subvenir aux besoins de votre famille encore longtemps et que vous êtes à l’aise de réaliser un profit moindre, vous pouvez songer à vendre à un membre de votre famille. Si vous souhaitez maximiser le profit et vous retirer complètement de l’entreprise, la vente à un tiers pourrait vous convenir. Si un employé a exprimé son intérêt et que vous êtes prêt à lui offrir des conseils et à le former pour le rôle de propriétaire, cette option est viable. En fin de compte, votre choix dépendra de vos plans après la vente de votre entreprise.

MNP connaît le milieu des concessionnaires et sait à quel point vous travaillez fort pour assurer la prospérité de votre entreprise. Visitez notre page pour découvrir le soutien que nous offrons à nos clients concessionnaires, comme la planification de la relève et les services de comptabilité et de fiscalité sur mesure.

À savoir pour la mise en vente

Une fois que votre plan est clair et que vos documents sont prêts, vous pouvez procéder à la mise en vente de l’entreprise. Cette étape peut s’échelonner sur plusieurs années comme elle peut se conclure après seulement quelques semaines. D’une façon ou d’une autre, l’objectif est un déroulement sans anicroche.

Bien que vos choix soient essentiels, il est important de noter que le fabricant d’équipement d’origine exerce un contrôle notable sur la vente. Il aura le dernier mot sur votre relève et peut imposer un veto.

Étant donné la complexité d’une telle transaction, vous devez garder à l’esprit quelques points afin de vous aider à maintenir le contrôle là où vous le pouvez et de garder le cap sur le résultat souhaité.

  • Préparez-vous aux imprévus : Bien des choses peuvent changer en très peu de temps. Vous pouvez avoir l’intention de suivre votre plan jusqu’au bout, mais si une occasion se présente, donnez-vous les moyens d’en apprendre davantage sur ce qu’elle peut représenter pour vous. Vous pouvez aussi vivre des urgences et des complications médicales inattendues, d’où l’importance de mettre de l’ordre dans vos documents le plus tôt possible. Une planification de la relève à l’avance vous donnera les outils pour mieux préparer votre avenir et celui de votre entreprise. En travaillant étroitement avec votre conseiller de confiance, vous serez en mesure de comprendre les risques et les occasions, et de dresser un portrait plus clair.
  • Formez votre équipe : Il est essentiel de mettre sur pied une équipe solide de conseillers, formée de votre comptable, votre avocat, votre planificateur de la relève, votre conseiller financier et toute autre personne qui saura vous guider et répondre à vos questions au fil des étapes, y compris votre personnel. Si certains de vos employés talentueux ont exprimé leur désir de rester après la vente, ne les oubliez pas et prenez le temps de revoir ou de renouveler leurs contrats.

Autres points à considérer

Il y a une pléthore d’éléments à considérer au moment de vendre l’entreprise pour laquelle vous avez consacré des années, voire des dizaines d’années de travail pour en faire le modèle de réussite qu’elle est aujourd’hui.

Mis à part les formalités à suivre, vous devrez revoir fréquemment vos priorités. Lorsque des occasions se présentent à vous, comme l’intérêt de plusieurs acheteurs, soyez ouvert aux changements ou à des ajustements.

Avez-vous réfléchi à votre participation dans l’entreprise après l’avoir vendue? Selon l’option que vous avez choisie, vous pourriez assumer le rôle de consultant ou de mentor. Si cela vous intéresse, vous devez en tenir compte dans vos choix.

Lorsqu’il est temps de mettre en vente votre entreprise, gardez à l’esprit le rôle que vous voulez occuper par la suite. Si vous avez réalisé votre vérification diligente et que vous avez identifié le bon acheteur, ayez confiance en votre choix.

Sachez que vous n’avez pas à tout prendre sur vos épaules et que vous pouvez faire appel à un conseiller financier.

Contactez-nous

Si vous songez à vendre votre concession, n’attendez plus pour lancer les démarches. Pour en savoir plus et commencer à mettre sur pied une équipe d’experts, communiquez avec Chris Schaufele, leader national, Concessionnaires, à l’adresse [email protected] ou Shane King, leader national, Planification de la relève, à l’adresse [email protected].

Points de vue

  • Confiance

    18 juin 2024

    Rapport municipal 2024 de MNP : comment se classe votre gouvernement local?

    Les municipalités du Canada évoluent afin de proposer des services efficaces et centrés sur leurs résidents. Le Rapport 2024 met en lumière leurs priorités.

  • Confiance

    12 juin 2024

    Lire entre les lignes – déchiffrer ce qui n’est pas là

    Lors d’une revue d’états financiers, il est primordial d’examiner ce qui est présenté aux utilisateurs afin de déchiffrer ce qui n’y est peut-être pas inscrit pour éviter des types de fraudes.

  • Progrès

    05 juin 2024

    Atteindre les objectifs de votre organisation grâce à une planification stratégique

    Une planification stratégique permet à une organisation d’obtenir son portrait global afin d’atteindre ses objectifs à long terme. Découvrez pourquoi et comment en faire une.