Main tenant une ampoule dans la nature

Mener une transformation ESG basée sur des données dans le secteur de l’énergie

Mener une transformation ESG basée sur des données dans le secteur de l’énergie

Résumé
5 minutes de lecture

Bien que les stratégies liées aux facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) ne sont pas encore obligatoires, l’élaboration de politiques efficaces, durables et à valeur ajoutée pour la gestion des facteurs ESG n’a jamais été aussi importante. Cet article examine une récente présentation par deux associés de MNP sur les effets attendus d’une stratégie ESG réfléchie. On y aborde son élaboration, ce qui la sous-tend, sa mise en œuvre et certaines des difficultés qui pourraient se manifester en cours de route.

La mise en œuvre d’une stratégie liée aux facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) prend une importance prédominante pour les organisations.

Les bonnes stratégies ESG se démarquent par la qualité des données utilisées pour leur élaboration. En l’absence d’une uniformité dans la communication et la transparence des données, bon nombre d’entre elles échoueront avant d’être mises en œuvre.

Dans le secteur de l’énergie, elles tournent entre autres autour de l’empreinte carbone, des pratiques d’investissement responsable, de la gestion de l’eau et de la biodiversité, et des politiques de diversité, d’équité et d’inclusion. Les objectifs d’une société déterminent les données qu’il faut recueillir pour l’élaboration. Le contexte environnemental, social et de gouvernance au Canada pose plusieurs défis variés :

Graphique EDIST 1

La mise en œuvre de politiques ESG nécessite une approche structurée et une stratégie de données réfléchie. Cela dit, par où faut-il commencer? Déterminer quels sont les moteurs de votre stratégie ESG et travailler ensuite en amont peut vous aider à examiner ses grands objectifs et les moyens de la faire évoluer.

Facteurs ESG

Une politique ESG n’est pas seulement souhaitable pour une organisation, elle doit être le récit qui la motive à aller de l’avant et qui la démarque de ses concurrents aux yeux des organismes de réglementation. C’est ce récit qui la propulsera vers l’atteinte de ses objectifs et il s’inspirera en partie du juste équilibre entre l’importance accordée aux besoins des parties prenantes et les stratégies commerciales axées sur l’avenir.

La connaissance de vos facteurs ESG et une bonne compréhension de votre récit vous permettront de mieux comprendre à qui vous vous adressez et ce qu’ils recherchent, ce qui alimentera votre stratégie ESG.

Ces facteurs englobent une série d’éléments qui peuvent avoir une grande incidence sur une organisation. Il est essentiel de les relever et de les placer en ordre d’importance si l’on souhaite en tenir compte efficacement.

Les parties prenantes d’une entreprise (p. ex., ses clients, ses investisseurs et les collectivités où elle exerce ses activités) ont souvent des attentes précises en ce qui concerne une stratégie ESG. Grâce à une compréhension de ces facteurs et à l’établissement d’un équilibre entre les priorités de chacun, une organisation peut créer une approche exhaustive alignée sur les enjeux sectoriels tels que la cybersécurité, la diversité, l’équité et l’inclusion de même que l’impact environnemental.

Qui dit facteurs ESG dit risques et belles occasions. Si vous élaborez une telle stratégie uniquement par souci de conformité, des occasions pourraient vous glisser entre les doigts. Une organisation qui transcende ces exigences rehausse sa valeur et sa réputation de chef de file.

Graphique EDIST 2

Stratégie et gouvernance des données

Les stratégies et les initiatives ESG s’appuient sur des données. Il est donc essentiel de savoir quelles sont celles dont vous avez besoin, leur source et les moyens les plus efficaces et appropriés de communiquer d’importants ensembles de données.

Les données peuvent s’avérer primordiales pour l’élaboration d’une stratégie ESG. Ainsi, une bonne approche implique une solide gouvernance des données.

Celle-ci permet de gérer tous les aspects des données auxquelles vous aurez recours pour la planification et la mise en œuvre de votre stratégie. Un cadre de gouvernance qui tient compte de la qualité, de l’utilisabilité, de la conformité et de la sécurité vous permettra d’adapter votre cueillette de données et vos actions en fonction des nouveautés.

Partir du bon pied

Chaque entreprise est unique. Il va donc de soi que l’approche adoptée pour élaborer une stratégie ESG sera tout aussi unique. Il est essentiel de bien maîtriser sa stratégie d’exploitation et les résultats que l’on souhaite obtenir avant de commencer ce travail.

Un conseiller peut réaliser une évaluation des facteurs ESG pour déterminer ce qui existe (causes sous-jacentes, stratégie et gouvernance des données, etc.), les objectifs à atteindre, les lacunes présentes et les moyens à employer pour y remédier.

L’analyse de données mène à la transformation des pratiques ESG, mais peu d’organisations sont prêtes à faire le nécessaire pour élaborer leur stratégie.

Voici une partie de ce qui doit être fait en début de parcours :

  • Établir des indicateurs de rendement clés – avez-vous l’intention de devenir une organisation carboneutre?
  • Veiller à la qualité et à la fiabilité des données – de quelles sources vos données proviennent-elles? Présentent-elles un niveau de qualité suffisant pour vos besoins? Décrivez la structure de gouvernance des données de votre organisation.
  • Établir les exigences de mise en œuvre – regroupez toutes les données dans un tableau de bord afin d’en assurer facilement et régulièrement le suivi pour mesurer vos succès et vos revers.

Mise en œuvre

L’adoption réussie d’une stratégie ESG ne dépend pas uniquement de l’évaluation des données et des causes sous-jacentes.

Il est essentiel d’avoir l’appui de la haute direction. L’adhésion des plus hauts paliers hiérarchiques de l’organisation est nécessaire au succès de la stratégie. Les dirigeants prêts à s’investir dans sa mise en œuvre en reconnaîtront la valeur ajoutée et en feront la promotion.

Un bon travail de recherche et de développement est un autre aspect important de la mise en œuvre. Commencez par fixer des objectifs modestes nécessitant des données dont la qualité et la fiabilité ne font aucun doute.

Lorsqu’on met en œuvre une nouvelle politique ou stratégie, on doit faire place aux améliorations potentielles. Dans le cas d’une stratégie ESG, il faut s’accorder la possibilité de subir des revers. Commencez par vous engager à fond dans un facteur ESG précis. L’expertise que vous développerez pourra s’appliquer à d’autres aspects de votre entreprise et à l’élaboration d’une stratégie ESG. Pour améliorer continuellement votre stratégie et les indicateurs qui mesurent son efficacité, il faut être prêt à se heurter à des obstacles et à tirer des leçons des revers encaissés.

Au bout du compte, l’efficacité d’une stratégie ESG dépend de sa mise en œuvre et des améliorations aux procédés et aux politiques qui en découlent, jusqu’à ce qu’elle soit adoptée à l’échelle de l’organisation et qu’on soit en mesure d’en apprécier la valeur.

Voici des mesures à prendre et des pratiques à adopter pour la production d’une information fiable en lien avec les facteurs ESG :

  • Création d’un tableau de bord où sont clairement affichés les indicateurs de rendement clés et les mesures stratégiques clés au sujet des politiques ESG en vigueur (comptabilisation du carbone, pratiques en matière de diversité, d’équité et d’inclusion, etc.).
  • Utilisation de données récentes de grande qualité. Sans les plus récents renseignements au sujet de vos activités, une stratégie ESG ne pourra jamais être menée à bien.
  • Faire preuve de rigueur dans l’intégration des données et la rédaction de rapports qui analysent leur sens et leurs implications.
Graphique EDIST 3

Entraves à la création et à la mise en œuvre de stratégies ESG

Certaines des difficultés qui nuisent à la création d’une stratégie ESG peuvent sembler évidentes, mais une organisation devra consacrer du temps et des ressources considérables pour les surmonter. Cela dit, la valeur ajoutée d’une telle démarche aux activités d’une entreprise et pour l’atteinte des objectifs stratégiques est tout aussi évidente.

Voici certaines des entraves desquelles il faut demeurer à l’affut tout au long de la création et la mise en œuvre d’une stratégie ESG :

  • Votre entreprise n’a pas de tableau de bord, ce qui est le cas de bon nombre de services publics. Il vous faudra en créer un.
  • Les technologies en place et les structures qu’elles requièrent devront vraisemblablement être modernisées, ce qui nécessitera temps et ressources.
  • Les données nécessaires pour l’élaboration de la stratégie ne seront peut-être pas toutes tirées d’une même source, ce qui peut compliquer leur collecte. Cela dit, les avantages de remédier à cette lacune peuvent aller au-delà de la stratégie ESG.

Si vous pouvez éliminer ces entraves avant même de commencer à élaborer votre stratégie ESG, vous serez en bien meilleure posture.

Dans l’ensemble, les organisations doivent reconnaître l’importance des facteurs ESG, adopter une approche structurée qui s’appuie sur des données fiables et de grande qualité et donner la priorité aux causes sous-jacentes tout au long du processus. L’élaboration d’une stratégie ESG est un travail de longue haleine.

En veillant à l’uniformité des données qu’elles divulguent et à leur transparence, les organisations peuvent efficacement communiquer leurs efforts environnementaux, sociaux et de gouvernance, et ainsi créer une plus-value pour les parties prenantes tout en atténuant les risques.

Pour savoir comment une évaluation peut vous aider à entamer votre élaboration d’une stratégie ESG, communiquez avec Edward Olson, associé, Gestion des risques d’entreprise et leader, Groupe ESG à l’adresse [email protected] ou avec Kedar Kulkarni, associé, à l’adresse [email protected].

Points de vue

  • 23 février 2024

    Marketing RH 2.0 : Évolution des pratiques dans la course aux talents

    Le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale dans un rapport de 2022  projetait une pénurie de main-d'œuvre jusqu'en 2031, à moins d'un ralentissement économique significatif; le paysage professionnel se trouve à la croisée des chemins.

  • 23 février 2024

    Vérifications fiscales : les éléments à prendre en considération

    Si vous faites l’objet d’une vérification fiscale de la part des Agences, il y a certaines mesures que vous pouvez mettre en place afin de (1) minimiser les efforts ainsi que le temps investi et (2) réduire le risque de nouvelle cotisation. En voici quelques-unes.

  • 20 février 2024

    Les signes avant-coureurs de l’insolvabilité : savoir les reconnaitre afin d’éviter la catastrophe

    Dans un contexte d’incertitude économique, d’inflation et même de ralentissement économique, il est primordial pour les entrepreneurs de savoir reconnaitre les signes avant-coureurs de l’insolvabilité. Pierre Marchand, associé dans la firme MNP et vice-président au sein de l’équipe de restructuration et de redressement d’entreprise, détaille quelques-uns de ces signes à identifier.