Coopératives d’épargne et de crédit : réorientez votre approche pour travailler avec les entreprises en démarrage et leurs fondateurs

25 janvier 2022

Coopératives d’épargne et de crédit : réorientez votre approche pour travailler avec les entreprises en démarrage et leurs fondateurs

Résumé
5 minutes de lecture

Pour les coopératives d’épargne et de crédit, les jeunes pousses et les petites entreprises composent un marché encore largement inexploité. Voilà peut-être le moment idéal de changer la donne.

Dans un pays où quelques grandes banques dominent le secteur des services financiers, les coopératives d’épargne et de crédit canadiennes ont une occasion sans pareille d’accéder à des marchés inexploités et des clients qui n’ont pas suffisamment de services. De par leur nature, ces coopératives sont plus souples et agiles; elles établissent des relations solides et personnalisées avec leurs membres, qui sont avides de judicieux conseils.

Ces coopératives et les petites entreprises ou jeunes pousses ont plusieurs caractéristiques en commun.

Si vous occupez un poste de direction ou intervenez dans la prise de décisions au sein d’une coopérative d’épargne et de crédit, vous avez probablement constaté que vos valeurs sont conformes à celles des petites entreprises canadiennes : votre organisation est axée sur les relations avec les clients, l’amélioration du service et l’agilité, l’adhésion aux principes coopératifs et le soutien de l’économie locale. De nombreuses personnes se tournent vers les entreprises en démarrage lorsqu’elles sont mal servies ou se sentent dévalorisées par les grandes sociétés. De même, des clients insatisfaits de leur expérience auprès d’une grande banque s’adressent parfois à une coopérative de services financiers.

Et pourtant, malgré cette compatibilité apparente, de nombreuses coopératives d’épargne et de crédit ont du mal à attirer les entreprises en démarrage et les entrepreneurs. Examinons les causes de ce problème et ce qu’on peut faire pour y remédier.

Tolérance au risque

À titre de coopérative d’épargne et de crédit, vous composez avec la même réalité que les banques : les facteurs de risque, particulièrement lorsqu’il est question de crédit et de financement, varient d’une personne à l’autre. Les jeunes pousses ont généralement un profil de risque plus élevé que celui des entreprises établies et des particuliers ayant un revenu stable.

Chaque coopérative d’épargne et de crédit établit sa tolérance à l’égard du risque. Lors des conversations internes concernant la tolérance au risque, n’oubliez pas que beaucoup de choses ont changé au cours des deux dernières années. Dans le contexte de la COVID-19, aucune sphère de l’économie n’est à l’abri des mouvances.

Nous sommes au cœur d’un bouleversement massif et pénible touchant la main-d’œuvre; les travailleurs expérimentés prennent leur retraite plus tôt qu’ils ne l’avaient prévu et les jeunes sont licenciés ou démissionnent en grand nombre. Beaucoup de ces personnes décident de démarrer une entreprise à titre de fondateur, de contractuel ou de travailleur indépendant. Comme elles présentent un bilan de trésorerie et de recettes fluctuant, vous hésitez peut-être à les accueillir parmi vos membres.

Que faire dans ce contexte?

La meilleure façon de vous tailler une place dans ce marché largement inexploité est de revoir votre processus interne de détermination du profil de risque et le personnel affecté à cette tâche.

Il est possible que les directives sur le profil de risque typique qui prévalaient avant la pandémie n’aient plus aucun sens aujourd’hui. Il n’est évidemment pas recommandé de systématiquement nouer une relation d’affaires avec tous les entrepreneurs en herbe et toutes les entreprises en démarrage qui vous sollicitent, et il est bon de prendre le temps d’apprendre à connaître les fondateurs et de comprendre ce que chacun essaie de faire. Recherchez les possibilités et les projets dans lesquels vous croyez et assurez-vous que votre coopérative d’épargne et de crédit a mis en place des politiques sur le montant des prêts et du crédit dans ce segment de clientèle. Vous serez ainsi en mesure de travailler dans un cadre de tolérance au risque approuvé.

Au besoin, créez votre équipe interne composée de ressources avec les compétences et habiletés appropriées, qui peuvent assimiler les renseignements fournis par les jeunes pousses, savent regarder au-delà des informations financières historiques pour comprendre le potentiel futur et reconnaissent les questions à poser et à approfondir. Entourez-vous de personnes qui comprennent le travail contractuel, l’engagement occasionnel et la nature changeante de l’économie. Elles sont en mesure de poser les bonnes questions et vous aideront à repérer les occasions.

Les jeunes pousses ont besoin de conseils et les coopératives d’épargne et de crédit sont de précieuses conseillères lorsqu’elles ont une connaissance approfondie du secteur d’activité et des besoins de l’entreprise. Assurez-vous que votre équipe de conseillers possède les compétences nécessaires pour servir le segment des entreprises en démarrage.

Mise en récit et position organisationnelle

Les coopératives d’épargne et de crédit doivent faire preuve d’innovation dans leur mise en récit et leur manière d’aborder la communauté d’entrepreneurs.

MNP a publié en décembre 2020 un livre numérique présentant des stratégies pour augmenter le nombre de membres de la génération des millénariaux. Une analyse de nos données a révélé qu’au Canada, selon le profil démographique des membres des coopératives d’épargne et de crédit, ceux-ci sont nettement plus âgés que la moyenne nationale.

Le segment des membres des coopératives d’épargne et de crédit est vieillissant. Seulement 15 % des membres des coopératives de crédit sont âgés de 18 à 34 ans, alors que cette catégorie d’âge représente 27 % de la population.

Livre numérique sur les coopératives d’épargne et les millénariaux, publié par MNP

À titre de coopérative d’épargne et de crédit, pour devenir l’alliée incontournable des entreprises en démarrage, et en particulier des jeunes fondateurs, vous devez investir consciencieusement dans vos relations avec ces membres.

Que faire dans ce contexte?

Conexus est un bon exemple de coopérative d’épargne et de crédit canadienne qui a réussi à devenir le partenaire de choix des jeunes pousses et de leurs fondateurs.

Établie en Saskatchewan, cette coopérative a créé une pépinière d’entreprises conçue pour catalyser la croissance des jeunes pousses en apportant le soutien nécessaire à la réussite des fondateurs. Pour appuyer cet écosystème, elle a constitué un fonds de capital de risque et, plus récemment, le fonds Emmertech. Grâce à son initiative Cultivator pour les jeunes pousses et à un fonds national de capital de risque pour les entreprises de technologies agricoles, Conexus encourage clairement l’entrepreneuriat. De multiples coopératives d’épargne et de crédit reconnaissent cette occasion et ont démontré leur engagement en investissant dans le fonds Emmertech, notamment connectFirst, le Groupe Co‑operators ltée, Gulf and Fraser Fishermen’s, Innovation, UNI Financial Cooperation, Interior Savings, Prospera et la Libro.

Ce type d’initiative permet d’attirer de nouvelles occasions d’affaires en éliminant les obstacles et en facilitant le premier contact. Les jeunes pousses et les petites entreprises exposées à la marque Conexus dans la plateforme Cultivator penseront probablement d’abord à Conexus lorsqu’elles auront besoin d’autres services traditionnels, comme un nouveau compte ou un prêt.

Quoi qu’il en soit, les propriétaires d’une petite entreprise ou jeune pousse s’adresseront aux institutions financières qui comprennent leurs besoins et acceptent de travailler avec eux. Si vous réussissez à vous présenter comme la solution idéale pour les entreprises en démarrage en misant sur la mise en récit et l’engagement communautaire, les occasions viendront à vous.

Saisir les occasions

Chez MNP, nous admirons depuis longtemps la façon dont les coopératives d’épargne et de crédit abordent les défis et les occasions dans un esprit de coopération – après tout, la coopération est un élément clé de votre modèle d’affaires! En portant un regard neuf sur la façon d’entrer en contact avec les jeunes pousses et d’évaluer les risques de travailler avec elles, vous pouvez vous tailler une place dans un marché largement inexploité.

Information

Pour en savoir plus sur les solutions de MNP pour orienter votre approche, contactez Annette Bester CPA, CA, CIA, ICD.D à l’adresse [email protected] ou composez le 306-664-8327.

Points de vue

  • Confiance

    20 juin 2022

    Des alliés en affaires : créateurs de valeur ajoutée

    Une multitude d’enjeux se bousculent lorsqu’on parle affaires, gestion du personnel, croissance, finances, technologie, efficacité opérationnelle et plus encore. Il existe des experts, formés et outillés, qui permettent aux gestionnaires de créer de la valeur ajoutée à leur entreprise. C’est d’ailleurs ce que propose l’équipe de MNP avec ses services de comptabilité, fiscalité et de services-conseils, lesquels permettent d’accroître l’efficacité des entreprises et une croissance en santé, financièrement et humainement parlant.

  • 20 juin 2022

    Jeunes professionnels de l’optométrie : de la théorie à la pratique

    Vous avez récemment obtenu votre diplôme en optométrie et faites vos premiers pas dans la pratique? Bravo! Vous voilà maintenant un professionnel dédié à la santé des autres. Mais savez-vous comment prendre soin de vous sur le plan financier? Ces conseils vous aideront à vous organiser, à prendre de bonnes habitudes, mais aussi à bien vous entourer.

  • Confiance

    20 juin 2022

    MNP : Un succès d’entreprise qui se calcule en capital humain

    Le bien-être personnel et le succès professionnel des employés sont l’équation gagnante pour une carrière épanouissante. Étant l’un des plus grands cabinets nationaux au Canada en comptabilité, fiscalité et services-conseils, MNP se démarque par son approche résolument moderne et ses services de proximité.