Un couple heureux signe un contrat pour l’achat d’un concessionnaire automobile

Reprise de concessionnaire : guide à l’intention des employés

Reprise de concessionnaire : guide à l’intention des employés

Résumé
3 minutes de lecture

Les employés qui souhaitent faire l’acquisition du concessionnaire pour lequel ils travaillent doivent s’attarder aux cinq piliers d’une transaction réussie et porter attention à certains éléments tout au long du processus. Savoir comment évaluer votre niveau de préparation de même que les risques et avantages liés à la transaction vous aidera à prendre une décision éclairée et à assurer le succès de votre projet.

L’achat d’une entreprise comporte son lot de difficultés. Mais le fait de se doter des bons outils et d’avoir une solide équipe sur laquelle s’appuyer peut grandement simplifier le processus.

Augmentation de la valeur des concessionnaires automobiles, nombre croissant de propriétaires qui envisagent de prendre leur retraite partout au pays, consolidation du positionnement au sein de l’industrie : les employés qui occupent un poste de gestion bénéficient sans contredit de conditions favorables à l’achat.

Acquérir le concessionnaire pour lequel vous avez travaillé pendant des années, voire des décennies, peut vous paraître trop complexe de prime abord. Mais dans la plupart des cas, ce projet peut être concrétisé, à condition que vous l’abordiez sous le bon angle.

Vous connaissez vraisemblablement les rouages de l’entreprise et, si vous faites partie de la direction, il est probable que votre travail acharné et vos décisions judicieuses contribuent déjà à son succès. Vous détenez une fine connaissance de l’industrie et savez ce dont vous avez besoin pour maintenir l’entreprise sur les rails et stimuler sa croissance.

Toutefois, vous devez porter une attention particulière à certains éléments essentiels avant de vous engager dans cette voie

Il se peut que vous ayez élaboré un plan d’acquisition, qu’un régime d’actionnariat des salariés ait été adopté ou que vous souhaitiez participer à la mise en place d’un tel régime. Quoi qu’il en soit, voici quelques éléments que vous devrez garder à l’esprit pour faciliter le transfert du titre de propriété.

Les cinq piliers d’une transaction réussie

Si vous avez déjà adhéré à un régime d’actionnariat des salariés, vous avez vraisemblablement eu de nombreux échanges avec le propriétaire au sujet de ses objectifs et de son plan de transfert. Si ce n’est pas le cas, faites-le sans plus tarder et engagez-vous à avoir des discussions ouvertes et honnêtes.

Si votre employeur a exprimé de l’intérêt pour la mise en place d’un tel régime, mais n’a pas encore amorcé les démarches, sachez que MNP a conçu le programme SMARTshare, qui permet aux propriétaires d’intégrer des employés à la gestion de l’entreprise et, ainsi, de planifier leur départ à la retraite. Le financement et la structure de gestion, deux éléments clés du processus SMARTshare, aideront le vendeur et l’acheteur potentiel à trouver une solution avantageuse pour les deux parties, même si sa mise en place peut s’échelonner sur plusieurs années.

Une fois que vous connaîtrez le plan de relève du propriétaire et la façon dont se déroulera la transition, vous pourrez mieux évaluer la situation en vous concentrant notamment sur les éléments suivants.

  1. Les exigences du fabricant d’équipement d’origine
    • Prenez le temps de bien saisir le rôle et l’influence qu’auront les fabricants d’équipement d’origine sur le processus de vente de l’entreprise. Ils établissent généralement des critères très précis relativement à l’actionnaire principal et au pourcentage d’actions qui leur revient. Ils peuvent également imposer un veto sur certains aspects de la vente et entraver cette dernière si leurs exigences ne sont pas satisfaites. Commencez par discuter avec le fabricant d’équipement d’origine et le propriétaire actuel dès que possible pour vous assurer que vous êtes tous sur la même longueur d’onde et qu’un processus d’achat pourra éventuellement être amorcé.
  2. Le soutien de l’équipe
    • Vous devez pouvoir compter sur un conseiller d’affaires de confiance qui vous aidera à vous préparer adéquatement et à assurer le succès de la transaction. En plus de vous permettre d’apprivoiser le volet financier du processus d’acquisition, cette personne pourra vous aider à déterminer le type de structure qui devra être mis en place pour faciliter le processus et à évaluer la pertinence de créer une nouvelle société de même que le financement nécessaire à la réussite de votre projet. Si vous envisagez de vendre l’entreprise dans quelques années, vous voudrez mettre en place une structure qui vous permettra d’en tirer les meilleurs avantages sur le plan fiscal pour vous assurer une retraite paisible et atteindre vos objectifs.
  3. Le financement
    • Savoir d’où provient le financement nécessaire à l’acquisition de l’entreprise est indispensable, surtout dans un contexte où la valeur des concessionnaires est à la hausse. Disposer d’un financement bancaire ou d’un prêt octroyé par le vendeur est essentiel pour proposer une feuille de route claire à l’ensemble des parties concernées. Le propriétaire actuel pourrait accepter de vous accorder un prêt qui vous libérera partiellement ou intégralement de l’obligation de demander du financement à une institution bancaire. Tout repose sur le moment de la vente et de la retraite planifiée du propriétaire de même que sur la planification fiscale, y compris celle des liquidités nécessaires à la concrétisation du projet. Si le propriétaire souhaite vendre rapidement son entreprise pour en encaisser les fruits, vous devrez vous tourner vers une institution bancaire. Cependant, la structure de financement pourrait être complètement différente si les actionnaires acceptent de percevoir les recettes sur plusieurs années. Si votre plan de financement repose sur des investisseurs externes, assurez-vous que le propriétaire actuel vous autorise à leur communiquer des renseignements confidentiels avant de retenir leurs services; vous savez que les rumeurs se propagent rapidement au sein de l’industrie!
  4. La vente d’actifs ou d’actions
    • Ferez-vous l’acquisition des actifs ou des actions de l’entreprise? Votre réponse à cette question déterminera les nombreux éléments à considérer et la stratégie à adopter, en plus d’orienter vos discussions avec le propriétaire actuel. Gardez à l’esprit que si vous achetez les actions de l’entreprise, vous acquerrez du même coup l’ensemble de ses opérations, de ses actifs et de ses passifs et deviendrez responsable de ses transactions antérieures. Ceci pourrait entraîner des conséquences sur le plan juridique, tout comme de nombreux autres aspects liés à l’achat d’une entreprise. Par exemple, si quelqu’un intente une poursuite contre l’entreprise en lien avec un événement qui s’est produit des années avant que vous ne deveniez propriétaire, vous pourriez devoir en assumer la responsabilité. Ce ne sera pas le cas si vous n’achetez que les actifs, puisque ce fardeau reposera alors sur les épaules de l’ancien propriétaire.
  5. La diligence raisonnable
    • Ne vous fiez pas uniquement au propriétaire actuel pour réaliser une diligence raisonnable. Les connaissances que vous détenez en tant qu’employé pourraient ne pas vous permettre de comprendre tous les risques auxquels l’entreprise est exposée. Mais la diligence raisonnable va bien au-delà de la compréhension des risques : elle vous aide à mettre en place tous les systèmes et à réfléchir à tous les enjeux juridiques nécessaires à la réalisation de transactions transparentes.

De nombreux éléments doivent être pris en considération pour gérer un concessionnaire automobile sur le long terme, retenir les meilleurs talents et créer de la valeur pour les nouveaux actionnaires. Pensez à concevoir un plan qui vous aidera à mettre en place ces éléments structurants ; vous augmenterez ainsi considérablement vos chances de succès.

Les éléments à surveiller tout au long du processus d’achat

Toute transaction d’affaires comporte son lot d’avantages et de risques. L’idéal est de trouver un juste équilibre entre les deux, mais, en fin de compte, il vous appartient de déterminer si l’achat est la bonne option pour vous.

Une chose est certaine : vous devrez redoubler d’efforts pour comprendre en détail les nuances, les risques et les flux de transactions de l’entreprise.

Si vous occupez actuellement un poste de haute direction, tenez compte du fait que les actionnaires et les propriétaires actuels se posent eux aussi des questions et devront prendre d’importantes décisions relativement à la planification de la relève, aux évaluations et aux risques financiers. Certaines discussions qui découleront de ces interrogations pourraient vous concerner, et d’autres non. Vous devrez donc faire preuve de patience afin que le processus se déroule comme prévu, sans toutefois que les parties prenantes ne se braquent sous la pression.

Enfin, il importe de tenir compte des responsabilités inhérentes au fait de devenir actionnaire d’une concession. Bien que chaque transaction soit unique, il vous faudra penser à une éventuelle succession familiale, aux ententes entre les actionnaires, aux finances, à la fiscalité, à l’intégrité de vos pratiques et aux particularités culturelles.

Et ensuite?

Plus vite vous amorcerez la planification, mieux ce sera. Si vous avez déjà eu des discussions avec le propriétaire actuel au sujet d’une éventuelle vente, assurez-vous que les ententes ou engagements ont été transposés à l’écrit.

Rares sont les aspects du processus d’acquisition et de vente d’une entreprise qui peuvent être effectués en solo. Vous devrez discuter avec l’ensemble des actionnaires et, si un régime d’actionnariat des salariés a été mis en place, participer à la définition de tous les paramètres associés à une éventuelle vente, à plus forte raison si vous faites l’acquisition d’une participation minoritaire ou d’une participation importante appelée à se bonifier au fil du temps.

En retenant dès que possible les services de MNP, vous pourrez explorer toutes les options qui s’offrent à vous et trouver celle qui est la mieux adaptée à vos besoins et à ceux de l’ensemble des parties prenantes.

Contactez-nous

Pour en savoir plus ou bénéficier des conseils de spécialistes des acquisitions de concessionnaire automobile, communiquez avec Chris Schaufele, leader national, Concessionnaires, à l’adresse [email protected] ou avec Eben Louw, associé, à l’adresse [email protected].

Points de vue

  • Performance

    16 avril 2024

    Faits saillants du budget fédéral de 2024

    Consultez l’analyse fiscale du budget fédéral de 2024 que vous a préparée MNP.

  • Performance

    10 avril 2024

    À quoi devraient s’attendre les importateurs à la suite de la mise en œuvre de la version 2 du portail client de la GCRA et de la période d’interruption annoncée dans l’avis de douanes 24-14?

    Quels seront les effets des changements mis en place par l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) sur les entreprises qui importent des marchandises au Canada?

  • Souplesse

    08 avril 2024

    La création de scénarios : un outil précieux pour le succès de votre organisation

    Comment pouvez-vous aider votre entreprise à traverser les périodes d’incertitude? La création de scénarios peut vous fournir une feuille de route en vue de surmonter les difficultés.