L'avantage d'une planification anticipée de la relève

L'avantage d'une planification anticipée de la relève

Résumé
5 minutes de lecture

Réaliser ce processus de relève nécessite de procéder par étapes. À toutes les étapes, nous travaillons en équipe de façon à proposer les meilleures approches possibles, afin de payer le minimum d’impôt ou de le reporter dans le temps.

Cet article a été publié dans la revue Informe Affaires.

Marylène Savard a eu la piqûre pour la fiscalité lors de sa première année de pratique en comptabilité, lorsqu’elle a eu l’occasion de travailler en collaboration avec un fiscaliste. Tant et si bien qu’elle a décidé de suivre une maîtrise dans ce domaine à l’Université de Sherbrooke. Son diplôme en main, elle est retournée au même bureau où elle oeuvre depuis maintenant 27 ans. Elle nous parle aujourd’hui de son expertise et de l’atout que cela constitue pour sa clientèle, en particulier les entrepreneurs qui souhaitent planifier leur relève.

J’offre des services fiscaux très diversifiés, notamment la planification successorale et testamentaire, l’accompagnement lors de l’achat ou la vente d’entreprise, le soutien en réorganisation corporative, la planification personnelle, le règlement de succession et l’accompagnement à la mise en place d’une fiducie familiale.

J’aide aussi en matière de mise en place d’une relève, celle-ci étant d’ailleurs une préoccupation importante pour les entrepreneurs. Car qui dit relève dit aussi transactions et par conséquent facture fiscale. Pour réduire celle-ci, il faut mettre en place une stratégie et bien planifier pour s’assurer de maximiser tous les avantages fiscaux auxquels on a droit, notamment l’exonération pour le gain en capital.

Réaliser ce processus de relève nécessite de procéder par étapes. Tout d’abord, on doit mettre sur pied la structure adéquate, celle qui donnera à l’entrepreneur toute la flexibilité dont il a besoin. En effet, il est rare qu’on sache longtemps à l’avance la personne qui reprendra nos affaires, qu’il s’agisse de l’un de nos enfants, d’un proche, d’un membre de la famille, d’employés clés ou de quelqu’un de l’externe. C’est pourquoi il est important de prévoir une structure suffisamment souple qui pourra être adaptée en fonction de la situation.

Deuxième étape : identifier les bonnes personnes qui seront amenées à prendre le relais. Puis, il faudra réfléchir au financement lors de la vente de l’entreprise. Enfin, dans la quatrième et dernière phase, on mettra en place les différentes mesures d’optimisation qui aideront à réduire la facture fiscale lors de la transaction.

À toutes ces étapes, nous travaillons en équipe de façon à proposer les meilleures approches possibles, afin de payer le minimum d’impôt ou de le reporter dans le temps.

Il faut savoir que les lois fiscales évoluent constamment. Dans cet univers complexe, il y a beaucoup de zones grises, ce qui requiert une expertise très poussée. De plus, la situation d’une personne change au fil du temps, et il peut être nécessaire de revoir la structure mise en place initialement. Je me perçois comme une véritable partenaire d’affaires, ce qui me permet de développer une grande proximité avec mes clients. C’est dans mes conseils avisés que se trouve toute ma valeur ajoutée.

J’ai en tête un exemple de transaction dans laquelle j’ai pu faire une importante différence. Un entrepreneur père de quatre enfants, tous encore aux études à l’époque, souhaitait que l’un ou plusieurs d’entre eux prennent la relève. Toutefois, il ne savait pas si cela allait se concrétiser ni quand ni comment. J’ai donc prévu des mécanismes assez flexibles qui pourraient être adaptés à différents cas de figure, notamment une fiducie familiale. Quinze ans plus tard, trois de ses enfants ont finalement repris l’entreprise, chacun disposant d’un tiers du contrôle de celle-ci. Ce dossier démontre également qu’il est primordial de planifier sa relève suffisamment tôt afin de parer à toute éventualité.

Contactez-nous

Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec Marylène Savard au 418.549.6650 ou à l’adresse [email protected] .

Points de vue

  • 23 février 2024

    Marketing RH 2.0 : Évolution des pratiques dans la course aux talents

    Le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale dans un rapport de 2022  projetait une pénurie de main-d'œuvre jusqu'en 2031, à moins d'un ralentissement économique significatif; le paysage professionnel se trouve à la croisée des chemins.

  • 23 février 2024

    Vérifications fiscales : les éléments à prendre en considération

    Si vous faites l’objet d’une vérification fiscale de la part des Agences, il y a certaines mesures que vous pouvez mettre en place afin de (1) minimiser les efforts ainsi que le temps investi et (2) réduire le risque de nouvelle cotisation. En voici quelques-unes.

  • 20 février 2024

    Les signes avant-coureurs de l’insolvabilité : savoir les reconnaitre afin d’éviter la catastrophe

    Dans un contexte d’incertitude économique, d’inflation et même de ralentissement économique, il est primordial pour les entrepreneurs de savoir reconnaitre les signes avant-coureurs de l’insolvabilité. Pierre Marchand, associé dans la firme MNP et vice-président au sein de l’équipe de restructuration et de redressement d’entreprise, détaille quelques-uns de ces signes à identifier.