L’évaluation d’entreprise, accessible aux PME

17 décembre 2021

L’évaluation d’entreprise, accessible aux PME

Résumé
4 minutes de lecture

Vous êtes-vous déjà demandé : combien vaut mon entreprise? Mon concurrent est à vendre, combien dois-je offrir pour l’acheter? Des experts sont là pour vous aider à répondre à ces questions.

Cet article a été publié dans la revue Vitalité Économique.

Olivier Côté, CPA, EEE/CBV, est directeur pour le département des services-conseils financiers de la région du Bas-St-Laurent-Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine-Côte-Nord chez MNP. Olivier a une connaissance variée de divers secteurs d’activité provenant de ses expériences antérieures en certification et comme vérificateur fiscal. Ses fonctions l’ont amené à intervenir sur plusieurs mandats de projections financières pour des demandes de financement.

Vous êtes-vous déjà demandé : combien vaut mon entreprise? Mon concurrent est à vendre, combien dois-je offrir pour l’acheter? J’ai l’opportunité d’acquérir une entreprise pour 3 M$, est-ce que ça vaut vraiment ça?

L’évaluation d’entreprise est un travail d’estimation de la juste valeur marchande d’une entreprise à un moment précis. Ce n’est surtout pas une recette aussi simpliste que de dire « mon entreprise vaut 4 fois les BAIIA ». Ce concept peut être résumé à quantifier la valeur des avantages futurs dont un acquéreur pourra bénéficier d’un placement. Dans le domaine des PME, on pense souvent à l’actionnaire qui a investi nombre d’années et d’efforts dans son entreprise. Son placement est donc constitué des actions qu’il détient dans sa PME.

L’évaluation d’entreprise comprend deux grandes approches, dépendamment si l’entreprise à l’étude est en continuité d’exploitation ou si sa valeur repose essentiellement sur ses actifs. De plus, il existe plusieurs approches différentes (selon l’actif, selon les bénéfices ou selon le marché) qui doivent être sélectionnées avec jugement en fonction du type d’entreprise à l’étude, son stade (démarrage, croissance, maturité, déclin), son type d’industrie, etc.

Qui peut faire de l’évaluation d’entreprise?

N’importe qui, car cette profession n’est pas règlementée. Toutefois, les experts en évaluation d’entreprise (EEE ou CBV en anglais) sont des professionnels de la finance qui ont une expérience et des connaissances étendues en évaluation d’entreprises. Ils sont reconnus par le monde des affaires, les tribunaux et les organismes de règlementation en valeurs mobilières. Ces professionnels sont soumis à des normes d’exercice, un code de déontologie et d’éthique et à de la formation continue obligatoire pour pratiquer.

Quand a-t-on besoin d’un EEE?

  • Lors de l’achat, la vente ou le financement d’une entreprise;
  • Lors de l’intégration de la relève;
  • Lors d’une réorganisation fiscale;
  • Lors de la détermination de la juste valeur des actifs incorporels (marque de commerce, relation client, technologie, etc.), passifs ou autres instruments financiers à des fins d’information financière;
  • Lors d’un processus de création de valeur de votre entreprise;
  • Lors d’un litige entre actionnaires;
  • Lors d’un divorce;
  • Lors de la quantification d’un dommage (perte d’exploitation, bris de contrat, expropriation);
  • Lors de la détermination des besoins en assurance-vie d’un actionnaire;
  • Lors de l’intégration de la relève (projet de loi C-208);
  • Etc.

Valeur d’entreprise versus valeur des actions

Saviez-vous qu’il existe une différence entre la valeur d’entreprise et la valeur des actions? Il nous arrive fréquemment de présenter un rapport d’évaluation d’actions aux actionnaires et que ces derniers nous répondent « Je comprends que mes actions valent 2 M$, mais est-ce que ça inclue les dettes? »

Afin de démystifier ce concept, faisons l’analogie avec une simple maison. Un évaluateur vous indique que votre maison a une juste valeur marchande de 500 k$. À ce même moment, votre solde de prêt hypothécaire est de 300 k$. Ainsi, votre valeur nette ou équité est de 200 k$ (soit 500 k$ moins 300 k$).

La valeur d’entreprise représente la valeur de tous ses actifs incluant l’achalandage. Donc, pour faire le parallèle avec la maison, la valeur d’entreprise correspond à la juste valeur marchande de la maison (le 500 k$). La valeur des actions est représentée par la valeur de l’équité, soit la juste valeur marchande de l’entreprise moins ses dettes (soit la JVM de la maison moins son solde hypothécaire, soit 200 k$). À la lumière de cette analogie, lorsque l’on parle de valeur des actions, implicitement, c’est la valeur nette de votre entreprise (valeur d’entreprise moins la dette).

Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec Olivier Côté au 418.734.2612 ou à l’adresse [email protected].

Points de vue

  • 02 septembre 2022

    Des solutions de rétention au-delà des conditions

    Voici un article portant sur l’attraction et la rétention de main-d’œuvre publié dans Informe Affaires, écrit par Carole Messaoudi, associée et Martin Jean, directeur principal.

  • Confiance

    31 août 2022

    Foire aux questions : La nouvelle taxe canadienne sur les produits de luxe et son incidence sur les concessionnaires

    Les concessionnaires canadiens se posent beaucoup de questions sur les effets de la Loi sur la taxe sur certains biens de luxe sur leurs activités. Dans ce document, MNP répond à la plupart d’entre elles pour vous aider à vous adapter et à vous conformer à cette loi.

  • Confiance

    29 août 2022

    Le développement durable au Canada : Évolution des risques et des possibilités

    Le Canada se dirige vers la carboneutralité. Êtes-vous prêt? Prenez connaissance des plus importantes conclusions de la récente table ronde de l’IAI sur le développement durable.