""

Tendances de risque en 2024 et par la suite : Fraude et corruption

Tendances de risque en 2024 et par la suite : Fraude et corruption

Résumé
4 minutes de lecture

L’augmentation du coût de la vie en raison de l’inflation et des taux d’intérêt élevés a accru le risque de vol et de fraude dans les entreprises. Plus spécifiquement, elle a exacerbé les pressions financières sur les fraudeurs potentiels et leur capacité à justifier leur comportement.

Le télétravail, des lacunes dans les politiques et la formation, et des contrôles inefficaces sont tous susceptibles d’augmenter le risque de vol, de détournement de fonds, et d’autres formes de fraude et de corruption.

Les organisations peuvent réduire leur risque en éliminant les circonstances propices à la fraude. Des évaluations régulières des risques, le recours à des outils d’intelligence artificielle, la double approbation pour des opérations importantes, et la formation sont de bonnes pratiques pour aider à réduire la fraude et les pertes connexes.

Connaissez-vous les éléments les plus vulnérables de votre entreprise à surveiller dans l’année à venir? Notre rapport sur les tendances de risque en 2024 fait l’analyse de 15 d’entre eux sur lesquels porter votre attention. Découvrez tous les risques abordés dans le rapport de cette année. 

Quelle est l’incidence de l’augmentation du coût de la vie sur le risque de fraude?

Tous les Canadiens ont dû composer avec une forte augmentation du coût de la vie en 2022 et 2023, en raison de l’inflation galopante et de la flambée des taux d’intérêt qui ont atteint des sommets depuis la crise financière de 2008. Cette situation a entraîné des conséquences particulièrement graves pour certains. Selon l’Indice des dettes à la consommation MNP publié en juillet 2023, 52 % des ménages sont à 200 $ ou moins de l’insolvabilité, et plus du tiers ne gagnent pas suffisamment d’argent pour couvrir leurs frais de subsistance mensuels.

Bien qu’il soit de circonstance pour les dirigeants de se soucier du bien-être de leur personnel, les organisations devraient également garder l’œil sur le risque accru de vol et de fraude à l’interne.

Règle générale, trois facteurs peuvent influer sur la probabilité de fraude. Or, les risques associés à deux d’entre eux ont été grandement exacerbés au cours des 18 derniers mois. L’un est la pression : le coupable se sent justifié de commettre la fraude parce qu’il a besoin de l’argent. Une autre est la rationalisation : le coupable se convint que la fin justifie les moyens.

Compte tenu de la conjoncture économique et des autres facteurs (souvent personnels) en jeu, les hauts dirigeants et les auditeurs internes auront de la difficulté à atténuer ces deux premiers éléments du triangle de la fraude. Cependant, il est important de garder à l’esprit que ceux-ci sont exacerbés actuellement. Cette situation accentue l’importance de bien comprendre et gérer le troisième déterminant de la fraude, qui est l’occasion.

Le télétravail, des lacunes dans les politiques et la formation, et des contrôles inefficaces peuvent accroître le risque de fraude. La conduite d’évaluations régulières devrait aider à cerner d’autres risques de fraude propres à l’organisation.

Des mesures comme la double approbation pour des opérations importantes, le recours à l’intelligence artificielle pour surveiller les activités suspectes, et la restriction des droits d’accès au plus petit nombre de personnes possible peuvent contribuer à réduire la fraude. Des formations sur la fraude et l’incitation des membres de l’équipe à signaler toute activité suspecte sont d’autres mesures éprouvées extrêmement efficaces.

Risques connexes

  • Pertes financières
  • Questions légales et réglementaires
  • Amendes
  • Interruption des activités
  • Torts à la réputation

""Questions importantes à vous poser

  • Êtes-vous conscient des effets des pressions économiques actuelles sur votre personnel et les tierces parties? Pouvez-vous agir de façon proactive pour atténuer cette pression liée aux frais de subsistance (permettre le télétravail, etc.)?
  • Votre organisation ou des organisations similaires à la vôtre ont-elles constaté une augmentation des activités frauduleuses?
  • Avez-vous mené une évaluation des risques de fraude récemment?
  • Avez-vous recours à des experts pour les enquêtes sur les fraudes? Les organisations font souvent appel à des experts en juricomptabilité pour aider à la conduite des enquêtes. Ne tenez pas pour acquis que votre équipe d’audit interne possède cette expertise.
  • Avez-vous déjà utilisé des analyses évoluées des données pour détecter le risque de fraude ou découvrir de réels cas de fraudes dans votre organisation?

""Signaux d’alerte

  • Membres du personnel qui vivent au-dessus de leurs moyens
  • Croissance des enjeux moraux
  • Membres du personnel qui ne prennent pas de vacances ou qui travaillent à des moments inhabituels (p. ex., jours fériés et fins de semaine)
  • Heures supplémentaires excessives, hausse des cas de retours de ventes, de produits endommagés, de remboursements, d’échanges de coupons, etc.
  • Tierces parties qui éprouvent des problèmes de flux de trésorerie
  • Nombre élevé d’opérations manuelles ou non comptabilisées
  • Absence de code de conduite, ou de politique sur les notes de frais, ou de contrôles (p. ex., formation)
  • Activités menées dans des pays très corrompus

Audits internes à considérer

Audit de l’évaluation du risque de fraude
Il évalue la vulnérabilité de l’organisation à la fraude en cernant les domaines où les risques de fraude sont plus grands et en évaluant l’efficacité des mesures actuelles de prévention de la fraude.

Audit de la conformité aux mesures anticorruption
Il évalue la conformité de l’organisation aux lois et à la réglementation visant la lutte contre la corruption, comme la Loi sur la corruption d’agents publics étrangers et la Bribery Act au Royaume-Uni.

Audit du programme de dénonciation
Il examine le programme de dénonciation de l’organisation pour vérifier que les membres du personnel peuvent signaler les cas de fraude et de corruption de façon anonyme et sans crainte de représailles.

Audit du remboursement des dépenses
Il passe en revue les remboursements des dépenses des employés pour détecter des cas de fraude ou de notes de frais inappropriées.

Audit des fournisseurs
Il évalue les relations avec les fournisseurs afin de cerner les risques de conflits d’intérêts et de corruption.

Audit de la vérification des antécédents des membres du personnel
Il examine les procédures suivies par l’organisation pour vérifier les antécédents des membres du personnel afin de bien évaluer les risques de fraude et de corruption avant l’embauche.

Audit des fraudes liées à l’approvisionnement
Il examine le processus d’approvisionnement pour cerner toute activité frauduleuse, comme la collusion des soumissionnaires ou les pots-de-vin.

Audit sur les conflits d’intérêts
Il évalue les politiques et procédures de l’organisation pour la gestion des conflits d’intérêts chez les membres du personnel et les principales parties prenantes.

Audit sur les cadeaux, les divertissements et les marques d’hospitalité
Il examine les politiques et pratiques de l’organisation sur les cadeaux, les divertissements et les marques d’hospitalité afin de prévenir les risques de corruption.

Audit sur les détournements d’actifs
Il examine les actifs et les stocks de l’organisation afin de détecter les cas de vol ou de détournement.

Audit des contrôles internes
Il évalue l’efficacité des contrôles internes en place afin de prévenir et de détecter les activités frauduleuses.

Audit de la conformité au code de conduite et aux politiques sur l’éthique
Il vise à vérifier que le code de conduite de l’organisation et ses politiques sur l’éthique sont communiqués efficacement aux membres du personnel, qu’ils sont bien compris par ceux-ci et qu’ils sont respectés à l’échelle de l’organisation.

Audit sur les fraudes dans les états financiers
Il examine les opérations financières et la documentation connexe pour cerner tout indice de fraude dans la présentation de l’information financière.

Audit de l’analyse des données pour la détection de la fraude
Il utilise des techniques d’analyse des données pour cerner des caractéristiques et anomalies indiquant une possibilité de fraude ou de corruption.

Audit d’enquête
Il comporte des enquêtes détaillées à la suite d’allégations ou de soupçons précis de fraude afin de recueillir des éléments probants et de déterminer la portée des activités frauduleuses.

Enquêtes en milieu de travail
Il consiste à évaluer des allégations spécifiques de harcèlement, d’inconduite, etc., pour en établir la validité et en déterminer la portée, et à formuler des recommandations pour améliorer le milieu de travail.

Les risques : tendances pour 2024 et par la suite

Découvrez tous les risques abordés dans le rapport de cette année. 

Points de vue

  • 23 février 2024

    Marketing RH 2.0 : Évolution des pratiques dans la course aux talents

    Le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale dans un rapport de 2022  projetait une pénurie de main-d'œuvre jusqu'en 2031, à moins d'un ralentissement économique significatif; le paysage professionnel se trouve à la croisée des chemins.

  • 23 février 2024

    Vérifications fiscales : les éléments à prendre en considération

    Si vous faites l’objet d’une vérification fiscale de la part des Agences, il y a certaines mesures que vous pouvez mettre en place afin de (1) minimiser les efforts ainsi que le temps investi et (2) réduire le risque de nouvelle cotisation. En voici quelques-unes.

  • 20 février 2024

    Les signes avant-coureurs de l’insolvabilité : savoir les reconnaitre afin d’éviter la catastrophe

    Dans un contexte d’incertitude économique, d’inflation et même de ralentissement économique, il est primordial pour les entrepreneurs de savoir reconnaitre les signes avant-coureurs de l’insolvabilité. Pierre Marchand, associé dans la firme MNP et vice-président au sein de l’équipe de restructuration et de redressement d’entreprise, détaille quelques-uns de ces signes à identifier.