photo floue d'un chantier de construction avec des icônes environnementales superposées

Surmonter les obstacles de la gestion écoresponsable des déchets de construction

Surmonter les obstacles de la gestion écoresponsable des déchets de construction

Résumé
6 minutes de lecture

Comme la construction nécessite beaucoup de ressources, ce secteur d’activité est particulièrement scruté à la loupe en raison des enjeux environnementaux. Votre approche de la gestion des déchets, notamment les émissions, l’eau, les services publics ainsi que les matériaux de construction et d’emballage, peut devenir un avantage stratégique. Le changement de culture, le contrôle des coûts et la complexité opérationnelle sont trois obstacles importants à l’amélioration des pratiques écoresponsables de gestion des déchets. Chacun d’entre eux peut être surmonté : vos chances de réussite augmenteront si vos dirigeants deviennent des ambassadeurs efficaces d’un programme précis de gestion des déchets, investissent dans la formation du personnel à tous les échelons et favorisent la transparence quant aux objectifs de développement durable de votre entreprise.

Toutes les entreprises en exploitation au Canada doivent être prêtes à s’adapter aux lois et aux normes de protection de l’environnement. Au cours des prochaines années, il est probable que votre organisation fasse l’objet d’un examen approfondi des principales mesures comme les émissions, la consommation d’énergie et toute forme de production de déchets. Cet examen pourrait être mené par des autorités de réglementation, des employés, des investisseurs ou d’autres entreprises avec lesquelles vous faites affaire.

En tant que propriétaire d’entreprise, de membre de la haute direction ou de leader dans le secteur de la construction, vous savez que votre industrie subit plus de pression que les autres pour adopter des mesures de protection de l’environnement. La gestion des déchets peut et devrait faire partie intégrante de votre stratégie à long terme d’exploitation rentable.

Cependant, la diminution sous toutes ses formes et la gestion responsable des déchets que vous créez est souvent plus complexe qu’il n’y paraît. Au fil de conversations avec des clients de ce secteur, nous avons soulevé les trois principaux défis à relever pour gérer les déchets efficacement et dans le respect de l’environnement : la culture, les coûts et la complexité opérationnelle. 

Culture

Lorsque les entreprises de construction commerciale et résidentielle tentent de réformer leurs pratiques et politiques de gestion des déchets, il est souvent facile d’obtenir l’appui des propriétaires, des dirigeants et des directeurs, puisque l’idée vient généralement de la direction. Il est bien plus difficile de convaincre les employés qui passent leurs journées chargées sur les chantiers et qui sont ancrés dans leurs habitudes.

Essayez d’aborder un changement dans les processus de gestion des déchets comme vous feriez pour tout autre effort de transformation à l’échelle de l’entreprise. Avez-vous déjà modifié vos protocoles de sécurité ou adopté une nouvelle technologie que tout le personnel devait utiliser? Quels ont été les points forts et les faiblesses de ce processus? Vous pouvez appliquer ces observations à votre nouvelle initiative de gestion des déchets. 

Votre capacité à adapter l’approche de votre organisation à votre culture est cruciale pour la réussite de ces efforts de gestion du changement. 

Vous ne pouvez évidemment pas vous attendre à ce que tous les paliers de l’entreprise aient les mêmes motivations et le même engagement aux facteurs ESG que vous, mais vous pouvez établir une vision et inspirer votre équipe à se joindre à vous.

Mesures à prendre

La formation et la sensibilisation sont un bon début. Même si tout le monde n’est pas d’accord avec vos propositions de politiques ou de pratiques exemplaires visant la réduction des déchets, vous gagnerez en appui en expliquant en détail ce qu’elles sont et pourquoi une telle stratégie est importante.

Lorsque vous officialisez votre programme en le consignant par écrit, il devient l’énoncé et la position de votre société; il crée un point de référence pour les membres de votre équipe et favorise la réussite. En tenant compte de la culture de votre milieu de travail, incluez clairement les éléments suivants dans votre document :

  • les attentes de votre entreprise sur les plans du rendement et des comportements;
  • les indicateurs dont vous vous servirez pour mesurer la réussite individuelle et de votre entreprise;
  • les mesures incitatives pour les personnes qui concrétisent votre vision d’une gestion écoresponsable des déchets;
  • les plans et les instructions des nouvelles procédures internes, comme la négociation de contrats et les pratiques exemplaires liées au travail sur le chantier.

Si votre organisation résiste au changement de culture, n’hésitez pas à mettre votre stratégie en œuvre étape par étape. 

En combinant un plan écrit précis à des suivis réguliers et à une philosophie d’amélioration continue, vous pouvez soutenir les nouvelles procédures jusqu’à ce qu’elles deviennent routinières.

Voici un exemple : dans certains cas, les déchets sur le chantier proviennent des nouvelles recrues qui ne sont pas formées sur la manipulation adéquate des matériaux. Vos employés d’expérience pourraient avoir tendance à tout simplement faire le travail eux-mêmes. Entretenez-vous une culture qui récompense la formation pour diminuer les déchets à long terme? L’encourageriez-vous, même si cela signifie que la réalisation d’une tâche prendrait plus de temps?

Votre capacité à communiquer votre vision à long terme, à embaucher des employés qui ont envie de travailler pour une entreprise ayant cette cause à cœur et à récompenser les bons comportements contribuera à déterminer la réussite de votre programme de gestion écoresponsable des déchets. Vous ne pouvez pas vous fier à la bulle initiale d’enthousiasme pour connaître un succès durable, car ce sentiment s’émousse pratiquement toujours avec le temps.

Coûts

Dans un monde idéal, la réduction des déchets et leur élimination écoresponsable seraient directement liées à la diminution des coûts, mais en réalité, ce n’est pas toujours le cas.

Il y a certes des possibilités de réduction simultanée des coûts et des déchets; les goulots d’étranglement dans la chaîne d’approvisionnement et l’inflation ayant augmenté les coûts de vos matériaux et de vos services, vous réaliserez naturellement des économies en réduisant les quantités lorsque possible et en utilisant efficacement ce que vous avez. Vous devriez bien sûr toujours être à l’affût de ces réussites.

Par contre, la triste réalité est que la majorité de vos initiatives de gestion et d’élimination adéquate des déchets engendrera des coûts, du moins au départ. Les outils pour surveiller vos matériaux et votre consommation d’énergie sont coûteux. Le recyclage plutôt que la mise au rebut occasionne des coûts. Il en va de même pour une nouvelle formation de votre personnel et un changement de culture.

Mesures à prendre

Un moyen à court terme de réduire les coûts de la gestion des déchets est d’investir judicieusement dans la technologie. Il existe des outils numériques, dont certains peuvent être portés, qui suivent les mouvements sur le chantier et décèlent les procédures et pratiques inefficaces, ce qui peut se traduire par des réductions de coûts.

Toutefois, la stratégie plus universelle pour gérer l’augmentation des coûts est de développer une perspective à long terme et de l’instaurer le plus possible auprès des autres membres de votre équipe.

Pensez au fait que lorsqu’il est jumelé à la communication et à la transparence, un programme de gestion écoresponsable des déchets peut générer les avantages suivants :

  • risque réduit d’amendes et de litiges lors du resserrement des règles de divulgation de l’information liée aux changements climatiques;
  • risque atténué d’atteinte à la réputation;
  • amélioration de la satisfaction des investisseurs et de la confiance que vous témoignent les prêteurs;
  • augmentation de l’engagement et de la rétention des employés, ainsi que de la capacité d’embauche;
  • valorisation des relations avec les clients et les partenaires d’affaires;
  • amélioration des résultats pour l’environnement et la planète.

Tous ces résultats sont positifs pour la santé à long terme de l’entreprise (et de l’environnement), même s’ils n’apparaissent pas immédiatement sur votre bilan financier lors du lancement de vos initiatives de réduction des déchets.

Complexité

Rappelez-vous que la gestion des déchets comporte deux composantes principales : la gestion en amont et la gestion en aval.

En amont, vous devez examiner les contrats, l’approvisionnement, les fournisseurs et les relations pour réduire la quantité de déchets provenant de l’extérieur de votre organisation, mais dont vous devenez responsable (par exemple, les émissions de portée 2 et 3). En aval, vous devez surveiller vos chantiers de construction, en particulier la quantité de matériaux jetés, leur état de contamination et le respect de la façon d’en disposer entendue avec les fournisseurs.

L’exploitation étant aussi complexe, il est facile de vous sentir découragé en pensant au nombre d’éléments de gestion des déchets qui sont hors de votre contrôle.

Mesures à prendre

Bien que vous ne puissiez pas tout superviser en même temps, vous dresserez graduellement un portrait de ce qui fonctionne bien ou non à mesure que vous ajouterez à vos systèmes de suivi et de communication des données. Fort de ces connaissances, vous pourrez former les membres de votre équipe sur les pratiques utiles.

Pour vos fournisseurs et vos autres partenaires d’affaires, il existe des outils technologiques, dont la plupart ont été développés dans les dernières années, pour vous aider à calculer votre empreinte carbone et vos quantités de déchets, même les émissions de portée 3. Ces données peuvent vous pousser à repenser vos relations d’affaires et, où c’est possible, à en former de nouvelles plus productives.

En tant que leader et ambassadeur de cet effort de gestion des déchets, la responsabilité d’entamer des conversations ouvertes et honnêtes à propos de vos objectifs environnementaux avec vos fournisseurs et partenaires d’affaires pourrait vous revenir. Sollicitez des entreprises qui collaboreront avec vous et trouvez des éléments pour lesquels vous pouvez vous entraider en vue de réduire votre production de déchets et d’en disposer de façon plus écoresponsable. Cherchez à bâtir avec elles une relation mutuelle de reddition de comptes.

Lorsqu’une centaine de facettes de votre organisation sont à surveiller, l’union fait la force. 

En donnant l’exemple, vos dirigeants et vous attirerez des employés et des partenaires d’affaires qui partagent votre vision et par le fait même, nécessitent moins de supervision.

Trouvez votre raison

Bien des sources de motivation peuvent encourager vos efforts de gestion écoresponsable des déchets : atténuation des risques, conformité, avantage concurrentiel ou tout simplement, legs d’un monde meilleur aux générations futures. Peu importe d’où vient votre désir de changement, vos ambitions doivent être combinées à une planification minutieuse qui jette les bases des infrastructures nécessaires à une mise en œuvre réussie, ainsi qu’à une gestion du changement réfléchie et inspirante qui favorise une nouvelle façon de faire.

L’équipe qualifiée de MNP peut vous aider à évaluer vos plus grands besoins et à élaborer un plan qui mènera à des pratiques efficaces et durables de réduction des déchets. Notre expertise comprend la culture d’entreprise, la formation, l’intégration des technologies, l’analyse des coûts et des avantages, et plus encore.

Contactez-nous

Nicole Asselin, MBA, CMC
Associée
780.969.1475
[email protected]

Jingjing Dou, MSc, ceinture verte Lean Six Sigma
Directrice
780.394.8008
[email protected]

Points de vue

  • 23 février 2024

    Marketing RH 2.0 : Évolution des pratiques dans la course aux talents

    Le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale dans un rapport de 2022  projetait une pénurie de main-d'œuvre jusqu'en 2031, à moins d'un ralentissement économique significatif; le paysage professionnel se trouve à la croisée des chemins.

  • 23 février 2024

    Vérifications fiscales : les éléments à prendre en considération

    Si vous faites l’objet d’une vérification fiscale de la part des Agences, il y a certaines mesures que vous pouvez mettre en place afin de (1) minimiser les efforts ainsi que le temps investi et (2) réduire le risque de nouvelle cotisation. En voici quelques-unes.

  • 20 février 2024

    Les signes avant-coureurs de l’insolvabilité : savoir les reconnaitre afin d’éviter la catastrophe

    Dans un contexte d’incertitude économique, d’inflation et même de ralentissement économique, il est primordial pour les entrepreneurs de savoir reconnaitre les signes avant-coureurs de l’insolvabilité. Pierre Marchand, associé dans la firme MNP et vice-président au sein de l’équipe de restructuration et de redressement d’entreprise, détaille quelques-uns de ces signes à identifier.