deux personnes regardant par la fenêtre d'un bureau

Tendances de risque en 2024 et par la suite : Assurances

Tendances de risque en 2024 et par la suite : Assurances

Résumé
4 minutes de lecture

La fréquence sans précédent des catastrophes naturelles, des cyberattaques et des atteintes à la vie privée ont provoqué une montée en flèche des demandes d’indemnisation qui à son tour a entraîné une augmentation du coût et de la complexité des assurances. Les changements climatiques et l’incidence de l’intelligence artificielle sur le risque cybernétique vont vraisemblablement accentuer cette tendance dans les années à venir.

Les organisations doivent par conséquent adopter une approche globale de la gestion du risque et ne pas se fier uniquement sur les polices d’assurance qu’elles souscrivent.

Les conseils d’administration et les équipes de direction doivent évaluer les risques auxquels leur organisation est exposée et ensuite choisir ceux qu’elle devra assumer ou tenter d’atténuer par elle-même et ceux pour lesquels elle aura recours aux assurances. Pour cet exercice, il pourrait être utile de communiquer avec un conseiller indépendant capable de chiffrer le montant des couvertures et des primes d’assurance et de faire des recommandations au sujet des polices qu’il faut souscrire et celles qu’il ne faut pas renouveler.

Connaissez-vous les éléments les plus vulnérables de votre entreprise à surveiller dans l’année à venir? Notre rapport sur les tendances de risque en 2024 fait l’analyse de 15 d’entre eux sur lesquels porter votre attention. Découvrez tous les risques abordés dans le rapport de cette année. 

Les petits caractères : connaissez-vous vraiment le coût et les avantages d’une police d’assurance?

La fréquence sans précédent des catastrophes naturelles, des cyberattaques et des atteintes à la vie privée ont provoqué une montée en flèche des demandes d’indemnisation qui à son tour a entraîné une augmentation du coût et de la complexité des assurances. Les changements climatiques et l’incidence de l’intelligence artificielle sur le risque cybernétique vont vraisemblablement accentuer cette tendance dans les années à venir.

Les organisations doivent par conséquent adopter une approche globale de la gestion du risque et ne pas se fier uniquement sur les polices d’assurance qu’elles souscrivent.

Les conseils d’administration et les équipes de direction doivent évaluer les risques auxquels leur organisation est exposée et ensuite choisir ceux qu’elle devra assumer ou tenter d’atténuer par elle-même et ceux pour lesquels elle aura recours aux assurances. Pour cet exercice, il pourrait être utile de communiquer avec un conseiller indépendant capable de chiffrer le montant des couvertures et des primes d’assurance et de faire des recommandations au sujet des polices qu’il faut souscrire et celles qu’il ne faut pas renouveler.

Les organisations ne peuvent plus se fier exclusivement aux assurances pour atténuer une grande proportion des risques auxquels elles sont exposées. De plus en plus, celles qui le font devront mettre en œuvre des dispositifs de gouvernance, des pratiques et des politiques à la demande expresse de leur assureur.

Ces exigences pourraient certes entraîner une amélioration de la gestion des risques, mais n’oublions pas que les compagnies d’assurance vont avant tout veiller à leurs propres intérêts, peu importe ce qu’il en coûte aux assurés.

Les conseils d’administration et les équipes de direction devront dorénavant acquérir une meilleure compréhension des risques auxquels leur organisation est exposée (interruption des activités causée par un désastre naturel, écoblanchiment, cyberattaques, pandémies, perturbations de la chaîne d’approvisionnement, etc.). Il leur faudra ensuite choisir ceux que l’organisation devra assumer ou tenter d’atténuer par elle-même et ceux pour lesquels elle aura recours aux assurances.

Pour cet exercice, il serait opportun de communiquer avec un conseiller indépendant capable de chiffrer le montant des couvertures et des primes d’assurance et de déterminer si elles en valent le prix.

 

Risques connexes

  • Absence de consultation pour le renouvellement des polices et le montant des couvertures
  • Renouvellements de polices qui ne sont pas faits à temps ou qui sont incomplets
  • Inadéquation entre l’assurance et les risques
  • Mauvaise évaluation des valeurs assurables
  • Augmentation appréciable des primes et des exigences pour le dépôt d’une réclamation

""Questions importantes à vous poser

  • Comment l’organisation prévoit-elle composer avec l’augmentation appréciable des primes d’assurance, notamment celles couvrant le cyberrisque?
  • La couverture d’assurance des risques auxquels l’organisation est exposée a-t-elle diminué ces dernières années? Quelle est l’incidence de cette baisse sur sa stratégie de gestion des risques?
  • Comment les services d’un spécialiste en assurances pourraient-ils aider à optimiser les réclamations? Bon nombre de polices d’assurance couvrent les honoraires d’un expert en assurance qui vous aidera à faire votre réclamation. Le saviez-vous?
  • L’optimisation de la valeur des couvertures d’assurance a-t-elle déjà été auditée?

""Signaux d’alerte

  • Renouvellement de dernière minute d’une police d’assurance
  • Erreurs de règlement des réclamations
  • Valeurs d’assurance insuffisantes
  • Conseil d’administration et haute direction qui ne sont pas au courant du renouvellement des polices et du montant des couvertures
  • Augmentation appréciable des primes

Audits internes à considérer

Audit de la souscription d’assurance
Il analyse le processus de souscription pour vérifier que les lignes directrices en vigueur ont été respectées et que les risques couverts ont été correctement évalués et chiffrés.

Audit de la gestion des réclamations
Il évalue le traitement des réclamations pour vérifier son efficacité, son exactitude et sa conformité aux modalités du contrat d’assurance.

Audit de conformité
Il évalue si la compagnie d’assurance respecte ses propres politiques de même que les exigences réglementaires et les normes sectorielles.

Audit de la gestion du risque
Il évalue l’efficacité de la gestion des risques de la compagnie d’assurance, y compris ses stratégies de repérage, d’évaluation et d’atténuation.

Audit des contrats de réassurance
Cet audit évalue les contrats de réassurance conclus par la compagnie d’assurance pour vérifier qu’ils cadrent avec ses objectifs de gestion des risques.

Audit des primes d’assurance
Il évalue le calcul et la collecte des primes pour vérifier leur exactitude et le respect des modalités du contrat d’assurance.

Audit des services aux assurés
Il se penche sur le service à la clientèle, les communications à l’intention des assurés et le traitement des plaintes par la compagnie d’assurance pour assurer un niveau élevé de satisfaction client.

Audit des contrôles financiers 
Il examine les contrôles financiers, les méthodes comptables et les rapports financiers de la compagnie d’assurance pour vérifier l’exactitude et l’intégrité de son information financière.

Audit de la sécurité de l’information
Il évalue les mesures de sécurité de l’information de la compagnie d’assurance, y compris la protection des données, le contrôle des accès et les pratiques de cybersécurité.

Audit du développement de produits
Il évalue la conception et le lancement de nouveaux produits d’assurance pour vérifier que les exigences réglementaires sont respectées et que ces processus cadrent avec l’appétence de la compagnie pour le risque.

Audit des pratiques de vente et de marketing
Il évalue les pratiques de vente et de marketing de la compagnie d’assurance afin de vérifier leur caractère équitable, leur transparence et leur respect de la réglementation applicable.

Audit des provisions pour réclamations
Il évalue les provisions faites par la compagnie d’assurance pour le paiement des réclamations.

Audit actuariel
Il évalue les pratiques actuarielles des compagnies d’assurance qui font appel à des actuaires pour l’évaluation des risques et l’établissement des primes et vérifie le respect des normes professionnelles applicables.

Audit des systèmes de TI
Cet audit évalue les systèmes et l’infrastructure de technologies de l’information de la compagnie d’assurance pour vérifier qu’ils soutiennent ses activités de manière sûre et efficace.

Audit de la gestion des agents et des courtiers
Cet audit évalue les relations de la compagnie d’assurance avec les agents et les courtiers d’assurance et le rendement de ceux-ci afin de vérifier la qualité du dispositif de supervision et le respect des règlements applicables.

Les risques : tendances pour 2024 et par la suite

Découvrez tous les risques abordés dans le rapport de cette année. 

Points de vue

  • Confiance

    18 juin 2024

    Rapport municipal 2024 de MNP : comment se classe votre gouvernement local?

    Les municipalités du Canada évoluent afin de proposer des services efficaces et centrés sur leurs résidents. Le Rapport 2024 met en lumière leurs priorités.

  • Confiance

    12 juin 2024

    Lire entre les lignes – déchiffrer ce qui n’est pas là

    Lors d’une revue d’états financiers, il est primordial d’examiner ce qui est présenté aux utilisateurs afin de déchiffrer ce qui n’y est peut-être pas inscrit pour éviter des types de fraudes.

  • Progrès

    05 juin 2024

    Atteindre les objectifs de votre organisation grâce à une planification stratégique

    Une planification stratégique permet à une organisation d’obtenir son portrait global afin d’atteindre ses objectifs à long terme. Découvrez pourquoi et comment en faire une.