persons doing finances using calculator on desk

Bien s’organiser pour ses impôts personnels et obtenir le meilleur de votre fiscaliste

11 mars 2022

Bien s’organiser pour ses impôts personnels et obtenir le meilleur de votre fiscaliste

Résumé
7 minutes de lecture

Le temps de produire votre déclaration de revenus approche à grands pas. Grâce à ces conseils d’expert, vous saurez non seulement quels documents réunir en vue de sa préparation, mais de quelle façon vous pouvez contribuer à maximiser l’apport de votre comptable ou de votre fiscaliste.

Associé, Certification et comptabilité – Services aux professionnels

Originalement publié dans la revue L’Optométriste

Le temps de produire votre déclaration de revenus approche à grands pas. Grâce à ces conseils d’expert, vous saurez non seulement quels documents réunir en vue de sa préparation, mais de quelle façon vous pouvez contribuer à maximiser l’apport de votre comptable ou de votre fiscaliste.

Qui est Charles Godbout ?

Charles Godbout est associé et leader du marché des professionnels de MNP au Québec. Il cumule plus de 23 ans d’expérience en fiscalité, dont 20 spécifiquement au service des professionnels de la santé. Passionné par son domaine, il aime tout particulièrement communiquer avec ses clients et nouer avec eux des liens de confiance, ce qui lui permet de bien les accompagner dans le développement de leurs affaires. Sa grande force ? La capacité de vulgariser les notions les plus complexes. Ce fiscaliste dynamique sait aussi mettre les gens à l’aise et aime pouvoir contribuer, à sa façon, à l’atteinte de leurs rêves.

On ne le répétera jamais assez : une préparation méthodique, idéalement tout au long de l’année, est la clé pour fournir à son comptable toutes les informations dont il a besoin pour remplir votre déclaration de revenus et vous prodiguer des conseils fiscaux éclairés.

Pourtant, durant sa longue carrière, le fiscaliste Charles Godbout en a vu des vertes et des pas mûres. Depuis la boîte à chaussures remplie de factures froissées, jusqu’au bac à recyclage débordant de documents dont la plupart s’avèrent inutiles, les exemples ne manquent pas pour illustrer le manque d’organisation et la méconnaissance des clients. Aujourd’hui, s’ajoutent encore à cela les envois électroniques d’innombrables fichiers PDF mal ou pas identifiés, que le professionnel devra démêler et classer avant de pouvoir s’attaquer à la déclaration de revenus en tant que telle. «Or, chaque heure qu’il devra consacrer à trier des documents n’est pas investie à la bonne place. La véritable valeur ajoutée du comptable ou du fiscaliste réside dans son expertise et ses conseils personnalisés», rappelle Charles Godbout. Voici ce qu’il recommande pour tirer le meilleur parti de ce rendez-vous annuel.

De multiples déductions… et documents à fournir

De nombreux optométristes sont des travailleurs autonomes. Cela signifie que leurs déclarations de revenus sont plus complexes, car ils peuvent réclamer des déductions auxquelles les salariés n’ont pas droit. C’est tout un avantage, car cela contribue à réduire la facture fiscale. En contrepartie, cela veut dire aussi plus de documents à regrouper et à fournir au professionnel qui prépara vos impôts. Pour vous aider, nous vous proposons d’ailleurs une liste qui vous servira d’aide-mémoire et vous évitera de conserver ce qui n’a pas besoin de l’être.

La meilleure façon de procéder consiste à agir avec ordre et méthode, et ce tout au long de l’année fiscale. Organisez et classez vos dépenses au fur et à mesure qu’elles se présentent, chronologiquement. Numérisez les documents en les identifiant clairement afin que l’on puisse saisir en un coup d’œil ce qu’ils contiennent. Vous pouvez aussi classer vos documents papier, mais il n’est pas recommandé d’utiliser à la fois le papier et les fichiers électroniques. Choisissez un système de classement ou l’autre, mais pas les deux!

Pour vous y retrouver plus facilement et mieux gérer les différentes dépenses, demandez à votre comptable de vous fournir un fichier Excel dans lequel vous pourrez indiquer les frais encourus dans les différentes catégories qui s’appliquent à votre situation. Entendez-vous également sur la façon dont il est préférable de lui faire parvenir les fichiers et documents électroniques, et expédiez le tout en un seul envoi pour éviter les oublis et les pertes de documents.

En cas de doute et si vous ne savez pas si telle ou telle dépense peut être déduite, placez les documents pertinents dans un fichier à part. Votre comptable séparera ensuite ce qui est utile de ce qui ne l’est pas.

Rappelez-vous : plus vous serez organisé et plus votre comptable pourra peaufiner votre déclaration. «La plus-value de ce professionnel est de mettre en place une stratégie fiscale sur mesure qui pourrait permettre de réduire les sommes que vous devez au fisc. C’est là toute la valeur du conseil», souligne Charles Godbout. Et surtout, ne vous y prenez pas au dernier moment et prenez rendez-vous avec lui bien avant la date butoir du 30 avril.

Une stratégie sur mesure

En matière de fiscalité, on ne peut pas utiliser la même recette pour tout le monde. En effet, chaque cas est unique et votre situation évoluera et se complexifiera au fil du temps. Vous pourriez par exemple gagner davantage de revenus, acquérir des parts dans une boutique d’optique, acheter un bien immobilier, incorporer votre activité professionnelle, vous marier, avoir un enfant, déménager dans une autre province, cotiser à des REER, effectuer des placements, alouette! Les cas de figure sont infinis et chaque déclaration est différente. Votre comptable portera un regard avisé sur les répercussions que ces changements pourraient entraîner spécifiquement sur le plan fiscal.

C’est pourquoi lorsque vous le rencontrerez pour l’étape primordiale de l’entrevue fiscale, il vous posera des questions de façon à s’assurer de passer en revue les différents aspects de votre existence, professionnels et personnels, susceptibles d’avoir un impact sur vos impôts. S’il vous connaît bien, il pourra aussi anticiper vos besoins et vous proposer en amont des façons de réduire votre facture fiscale. En planifiant des cotisations REER notamment, ou encore en reportant des déductions à une année subséquente.

Ce petit exemple vous convaincra : admettons qu’un étudiant est devenu optométriste en juillet 2021. Il a commencé à travailler en septembre et son taux d’imposition marginal est d’environ 30%. Il a aussi des frais de livres et d’équipement achetés durant ses études (par exemple BIOS), et il pourrait être tenté de les déduire dans sa déclaration de revenus de 2021. Il serait pourtant plus avantageux de le faire lors d’une année fiscale où les revenus sont plus importants, afin d’optimiser la déduction et de réduire son taux d’imposition marginal de l’autre année.

En matière d’impôt personnel, une multitude de facteurs peuvent influencer le résultat final et par conséquent, les sommes dues au fisc. En faisant affaire avec des professionnels d’expérience qui sont entourés d’une équipe efficace et dédiée comme celle de MNP, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour optimiser votre déclaration de revenus personnelle.

Chez MNP, nous disposons de toutes les ressources humaines et technologiques nécessaires. Nous connaissons également les particularités propres à la clientèle de professionnels de la santé. Contactez-nous!

Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec Charles Godbout au 514.228.7928 ou à l’adresse [email protected].

Aide-mémoire des documents à réunir pour vos impôts personnels pour les optométristes travailleurs autonomes

Ce petit aide-mémoire vous aidera à ne rien oublier au moment de réunir vos documents pour la préparation de vos impôts personnels. Attention, cette liste n’est pas exhaustive, votre comptable pourrait vous demander d’autres justificatifs.

  1. Revenus d’examen
  2. Revenus de la RAMQ
  3. Revenus payés en argent comptant par les clients
  4. Déplacements annuels (incluant dates et kilomètres parcourus)
  5. Tous les reçus concernant votre véhicule, notamment :
    • Essence
    • Entretien et réparation
    • Assurance automobile
    • Nouveau contrat d’achat ou de location d’un véhicule
    • Intérêts sur le prêt automobile
    • Frais de location
    • Reçus de frais de stationnement
  6. Cotisation à l’Ordre des optométristes du Québec
  7. Cotisations à toute autre association d’optométrie ou reliée à votre profession
  8. Reçu pour assurance-responsabilité
  9. Prime d’assurance-médicaments
  10. Achat de fournitures reliées à votre entreprise
  11. Achat de sarrau (les vêtements ne sont pas déductibles)
  12. Factures d’achat d’un ordinateur ou d’une tablette
  13. Factures de téléphone cellulaire
  14. Factures de service internet
  15. Factures d’achat de fourniture informatique et de fourniture de bureau
  16. Factures pour frais juridiques et comptables
  17. Déterminez la superficie de votre bureau à domicile servant à l’exercice de votre profession et réunir les factures suivantes :
    • Électricité
    • Chauffage
    • Intérêts hypothécaires
    • Entretien effectué spécifiquement au bureau
    • Relevé des taxes municipales et scolaires (si vous êtes propriétaire)
    • Coût du loyer si locataire
    • Coût du système d’alarme
    • Assurance habitation
  18. Factures d’achat d’ouvrages d’optométrie ou ayant trait à votre profession
  19. Factures des frais de représentation
  20. Relevé d’intérêts payés sur prêt étudiant
  21. Intérêts payés sur un autre prêt relatif à votre profession
  22. Frais de formation, de congrès et de cours
  23. Loyer payé dans une boutique
  24. Avis de cotisation de l’année précédente
  25. Acomptes fédéral et provincial versés en cours d’année
  26. Frais médicaux (chiropraticien, optométriste, dentiste, médicaments, assurance-santé, etc.)
  27. Dons
  28. Frais de garde d’enfant
  29. Reçus de REER
  30. Relevé de vente d’actions, d’obligations ou de fonds communs
  31. Relevé gouvernemental (T4, T5, T3, etc.)
  32. Frais d’examen d’entrée dans votre profession (Board)

     

Points de vue

  • Confiance

    05 décembre 2022

    Les grands enjeux de l’industrie pharmaceutique

    La Dre Ariane Babin E.E.E., associée au sein de la division des Services d’évaluation du bureau MNP au Québec, effectue un survol des principaux enjeux auxquels fait face l’industrie pharmaceutique et pouvant affecter les pharmaciens propriétaires.

  • Progrès

    25 novembre 2022

    La vérification diligente : une étape incontournable avant de conclure l’achat d’une entreprise

    Saviez-vous qu’en tant qu’acheteur potentiel, vous devriez inclure une clause de vérification diligente dans votre offre d’achat? De cette façon, vous pourrez valider toutes les données obtenues jusqu’ici, obtenir un portrait complet de l’entreprise ainsi que des enjeux auxquels elle pourrait faire face.

  • Performance

    14 novembre 2022

    Faits saillants de l’Énoncé économique de l’automne 2022 de l’Ontario

    Le 14 novembre 2022, le ministre des Finances de l’Ontario, Peter Bethlenfalvy, a présenté le document Perspectives économiques et revue financière de l’Ontario 2022.