Sécurité des données Illustre les cyberdonnées ou la confidentialité des informations.

Comment protéger efficacement votre cabinet contre les menaces informatiques?

Comment protéger efficacement votre cabinet contre les menaces informatiques?

Résumé
3 minutes de lecture

Découvrez les principaux cyberrisques qui guettent les cabinets médicaux et dentaires indépendants, et les moyens pour les atténuer.

Les menaces informatiques pèsent de plus en plus lourd sur les épaules des médecins et dentistes à la tête de leur cabinet. En effet, en l’absence de protection efficace, leur plateforme numérique – qui regorge de données sensibles sur les patients – peut devenir une proie facile pour les pirates.

La nature de ces risques et leurs éventuelles conséquences évoluent constamment. C’est pourquoi il est utile de porter un autre regard sur la cybersécurité et de comprendre l’importance de stratégies numériques qui protégeront judicieusement votre cabinet. 

À quelle fréquence vérifiez-vous votre santé financière? Si ce n’est pas tous les jours, c’est à coup sûr chaque semaine que vous faites le point avec votre comptable sur les comptes clients, les salaires et les dépenses. Vous pouvez donc vous rendre compte des problèmes en temps réel ou presque, et agir rapidement afin d’en atténuer les effets ou de rectifier le tir.

Songez maintenant à faire preuve de la même rigueur en matière de cybersécurité pour avoir une visibilité comparable. La quasi-totalité des activités de base de votre cabinet s’effectue par voie numérique. Sans système informatique fonctionnel, vous n’aurez sans doute d’autre choix que de fermer temporairement vos portes. Mais pourquoi la plupart des propriétaires d’entreprise ne consacrent-ils pas le temps et l’énergie nécessaires à la cybersécurité?

En fait, il peut être difficile d’évaluer constamment les besoins informatiques de votre cabinet quand certaines tâches de gestion vous accaparent. Mais en ayant recours à une aide extérieure, vous pouvez alléger ce fardeau et empêcher que de petites menaces ne se transforment en événements catastrophiques.

Les principaux cyberrisques à surveiller

Afin de protéger votre cabinet d’une cyberattaque d’envergure, vous devez avoir conscience des menaces existantes et vous y préparer.

Voici quelques-uns des principaux risques auxquels sont exposés les professionnels de la santé qui dirigent un cabinet.

  1. Violation des données des patients : Les cabinets médicaux stockent de nombreuses données sensibles sur leurs patients, personnelles comme financières. Exploitables pour commettre des usurpations d’identité, des fraudes ou d’autres actes de malveillance, elles sont susceptibles d’attiser la convoitise des cybercriminels. Ce type de violations peut avoir d’importantes répercussions juridiques et financières sur votre cabinet.
  2. Attaques par rançongiciel : On désigne par rançongiciel un programme malveillant qui crypte les fichiers de la victime ou en bloque l’accès, puis promet un retour à la normale contre rançon. Les cabinets médicaux sont des cibles privilégiées de ce type d’attaques. En effet, ils sont souvent tributaires des dossiers de santé électroniques de leurs patients et donc plus enclins à payer pour récupérer l’accès à ces données essentielles.
  3. Menaces internes : Vos employés eux-mêmes, qu’il s’agisse de personnes mécontentes ou susceptibles de commettre des imprudences dans le maniement des données, font peser un risque important sur la cybersécurité de votre cabinet. Il se peut tout à fait que certaines menaces (accès non autorisé à de l’information délicate, vol ou violation accidentelle de données…) émanent de l’interne. Vous devez donc mettre en place des contrôles d’accès et des systèmes de surveillance adaptés afin de limiter ces risques.
  4. Attaques par hameçonnage : Couramment employée par les cybercriminels, la technique de l’hameçonnage consiste à envoyer un courriel ou un message trompeur en vue d’inciter les destinataires à révéler des données sensibles ou à cliquer sur un lien malveillant. Les cabinets médicaux et dentaires sont souvent visés par des courriels hameçons, déguisés en demandes urgentes de patients ou en communications officielles d’organismes de santé. Une attaque par hameçonnage réussie peut donner lieu à des violations de données sensibles ou à de nouvelles intrusions dans votre réseau.
  5. Inadéquation des infrastructures et des pratiques de sécurité : Parfois, les petits cabinets médicaux ne disposent pas de l’expertise ou des ressources suffisantes pour mettre en œuvre des mesures de sécurité informatique efficaces. L’utilisation de logiciels obsolètes, de mots de passe faibles ou de systèmes non corrigés et le manque de formation du personnel sont autant de facteurs de vulnérabilité dont les cybercriminels peuvent tirer profit.
  6. Vulnérabilité des dispositifs médicaux : Les équipements médicaux connectés et les technologies de l’Internet des objets, comme les dispositifs médicaux implantables ou de télésurveillance, connaissent un véritable essor. Cependant, on s’inquiète de plus en plus des failles de sécurité qu’elles représentent. En effet, des dispositifs médicaux compromis constituent une menace pour la sécurité de votre réseau informatique, de vos patients et de leurs données.

Comment limiter les risques pour votre cabinet?

Il existe plusieurs moyens de prévenir une cyberattaque ou d’y réagir en vue d’atténuer les risques de récidive. Votre cabinet a sans doute déjà été la cible d’actes de piratage ou le deviendra. C’est pourquoi il est essentiel d’aborder au mieux la situation afin de faire reculer ces menaces.

Voici quelques conseils pour y parvenir.

  1. Ne vous reposez pas sur vos lauriers : Les entreprises – et les êtres humains – ont tendance à privilégier la voie de la facilité. Après avoir fait des investissements massifs dans le renforcement de la sécurité informatique de leur cabinet, beaucoup de propriétaires agissent comme s’ils étaient à jamais à l’abri des menaces. La question est alors soigneusement balayée sous le tapis jusqu’à ce qu’ils subissent une attaque. Envisagez de réévaluer les mesures de sécurité et de protection de la vie privée au sein de votre cabinet au moins une fois par an. Vous saurez ainsi si vous devez revoir les politiques ou les systèmes de protection en place.
  2. Misez sur la formation de votre personnel : Il est indispensable de former régulièrement votre personnel aux pratiques exemplaires de cybersécurité. Apprenez-lui par exemple à reconnaître et à éviter les tentatives d’hameçonnage et à choisir des mots de passe complexes. Présentez-lui également votre plan d’intervention en cas d’attaque. L’objectif, c’est que tout le monde soit sur la même longueur d’onde et prenne conscience de la nécessité de contribuer à la protection du cabinet. L’écrasante majorité des attaques est le fruit d’une erreur humaine. Ainsi, la mise en place de lignes directrices claires à l’intention de chaque membre du personnel – de la réceptionniste au propriétaire – permet de garder les politiques du cabinet et leur importance à l’esprit.
  3. Mettez régulièrement à jour vos systèmes logiciels et apportez-y les correctifs nécessaires : Le conseil peut paraître simple. Mais si vous gardez vos systèmes logiciels à jour – y compris votre système d’exploitation et vos logiciels de dispositifs médicaux – et que vous y apportez les correctifs nécessaires, vous remédiez aux vulnérabilités existantes et prévenez l’apparition de nouvelles brèches. Il est aussi essentiel de sauvegarder régulièrement vos données sensibles et de mettre à l’essai votre plan de retour à la normale, en vue de garantir la continuité de vos activités en cas de cyberattaque ou de perte de données.
  4. Préparez-vous au pire : Une réévaluation technologique régulière, l’instauration de politiques solides et la formation continue de votre personnel sont autant de solutions qui, sans être infaillibles, constituent un bon rempart contre d’éventuelles violations de données. Toutefois, une erreur humaine, une vulnérabilité logicielle ou un pirate informatique tenace sont susceptibles de mettre en lumière des lacunes, même dans le meilleur système de cyberdéfense. C’est pourquoi vous devez élaborer un plan d’intervention efficace en cas d’incident de sécurité. Chaque partie prenante disposera ainsi d’instructions claires et connaîtra les procédures à suivre pour signaler une violation de données, recourir aux services d’un consultant ou d’un conseiller juridique, documenter et rendre compte des détails d’une attaque, et communiquer avec les employés et les personnes touchées. Il appartient au propriétaire du cabinet de donner le ton en matière de sécurité informatique et d’accepter le scénario du pire afin de mieux s’y préparer.

Obtenez l’aide dont vous avez besoin en temps utile

Il peut sembler difficile de se préparer à un événement dont on ignore tout de la date et des circonstances.

Mais faites l’analogie entre les besoins en sécurité informatique de votre cabinet et les bilans de santé que vous pourriez recommander à vos patients. Ces examens de contrôle s’inscrivent dans le cadre d’une approche globale de prévention visant à intervenir plus rapidement si nécessaire pour éviter de lourdes conséquences. Il ne s’agit pas d’empêcher vos patients de tomber malades, mais plutôt de prévenir des complications. En votre qualité de fournisseur de soins, vous connaissez leurs antécédents et pouvez donc leur offrir une prise en charge optimale.

Il en va de même pour un tiers spécialisé qui vous aide à prévenir les cyberattaques et à vous y préparer. L’équipe de conseillers de MNP est prête à vous accompagner pour mieux cerner votre modèle opérationnel, déterminer vos besoins numériques et vous suggérer les changements et améliorations utiles. Il est crucial d’avoir à vos côtés un expert qui connaît votre entreprise et son histoire et peut vous alerter en cas de risque. L’équipe de MNP se tient à votre entière disposition 24 heures par jour, 7 jours par semaine, afin de vous soutenir au mieux.

Votre conseillère ou conseiller de confiance vous épaulera dans la surveillance et la gestion continues de vos systèmes. Vous obtiendrez ainsi un bilan de santé régulier de vos activités numériques et aurez la visibilité nécessaire pour éviter des situations catastrophiques.

Votre cabinet est-il bien protégé contre les menaces informatiques?

La cybercriminalité est un problème mondial qui ne cesse de s’aggraver : attaques par rançongiciel, techniques d’hameçonnage de plus en plus convaincantes, etc. Pour les entreprises canadiennes, le coût d’une violation de données s’élève en moyenne à plus de 5,4 millions de dollars. Vous devez donc avoir l’esprit tranquille et savoir que vos actifs numériques, vos finances et votre réputation sont sous bonne garde.

Points de vue

  • Confiance

    18 juin 2024

    Rapport municipal 2024 de MNP : comment se classe votre gouvernement local?

    Les municipalités du Canada évoluent afin de proposer des services efficaces et centrés sur leurs résidents. Le Rapport 2024 met en lumière leurs priorités.

  • Confiance

    12 juin 2024

    Lire entre les lignes – déchiffrer ce qui n’est pas là

    Lors d’une revue d’états financiers, il est primordial d’examiner ce qui est présenté aux utilisateurs afin de déchiffrer ce qui n’y est peut-être pas inscrit pour éviter des types de fraudes.

  • Progrès

    05 juin 2024

    Atteindre les objectifs de votre organisation grâce à une planification stratégique

    Une planification stratégique permet à une organisation d’obtenir son portrait global afin d’atteindre ses objectifs à long terme. Découvrez pourquoi et comment en faire une.