Une main empilant des blocs ensemble.

Financement et restructuration : une panoplie d’outils à la disposition de votre entreprise

Financement et restructuration : une panoplie d’outils à la disposition de votre entreprise

Résumé
3 minutes de lecture

La vie d’une entreprise n’est pas un long fleuve tranquille, et certaines circonstances nécessitent que l’on trouve du financement ou que l’on restructure les activités. Deux experts du cabinet MNP, Jean-Raymond Lafond, associé au sein de l’équipe de financement d’entreprises et Pierre Marchand, associé au sein de l’équipe de restructuration et de redressement d’entreprise, détaillent quelques-uns des outils disponibles dans ce domaine.

Cet article a été publié dans la revue Publiquip

La vie d’une entreprise n’est pas un long fleuve tranquille, et certaines circonstances nécessitent que l’on trouve du financement ou que l’on restructure les activités. Deux experts du cabinet MNP, Jean-Raymond Lafond, associé au sein de l’équipe de financement d’entreprises et Pierre Marchand, associé au sein de l’équipe de restructuration et de redressement d’entreprise, détaillent quelques-uns des outils disponibles dans ce domaine.

Au fil de son existence, une entreprise peut avoir besoin de trouver du financement, que ce soit pour soutenir son expansion ou pour faire face à des enjeux qui la fragilisent. Si la situation se dégrade, elle peut aussi avoir besoin d’un coup de barre pour remettre ses finances à flot. Dans la plupart des cas, la valeur des actifs peut jouer un rôle déterminant. Aperçu du large éventail de possibilités pour vous aider à soutenir vos opérations. 

Aider à trouver le bon prêteur

Plusieurs raisons peuvent inciter à trouver un nouveau financement. Tout d’abord pour démarrer une entreprise ou lancer un projet au sein d’une compagnie déjà établie.

On peut aussi avoir besoin d’acheter des actifs, qu’il s’agisse d’actifs tangibles comme des équipements, un terrain, un bâtiment, ou intangibles comme un logiciel ou de l’achalandage. Lorsqu’on se trouve en phase de croissance, augmenter son financement pour soutenir l'augmentation de son fonds de roulement est souvent nécessaire (comptes clients, inventaires). De plus, au cours des derniers mois, la perturbation des chaînes d’approvisionnement ayant entraîné des délais de livraison prolongés, les entreprises ont aussi eu besoin de constituer des inventaires plus importants, ce qui requiert des liquidités supplémentaires.

Il existe différentes catégories de prêteurs susceptibles d'aider les entreprises afin de répondre à ces besoins de financement. Les prêteurs usuels comme les institutions financières auront normalement les taux d’intérêt les moins élevés. La Banque de Développement du Canada, Investissement Québec, ou des fonds fiscalisés tels que le Fonds FTQ et Fondaction seront généralement plus ouverts aux risques et aussi plus flexibles quant aux ratios à rencontrer et au délai de remboursement. Cependant, les taux d’intérêt exigés par ces derniers sont habituellement plus élevés. Quant aux prêteurs privés, ils seront normalement prêts à prendre davantage de risques, mais exigeront un rendement proportionnel, ce qui se traduira par des frais importants et des taux d’intérêt plus élevés.

Dans le cas d’achat d’équipements, les vendeurs offrent souvent des solutions de financement, en particulier pour les équipements ayant une plus grande valeur. Les prêteurs sur actifs (ou «ABL» sous leur acronyme anglophone) sont des prêteurs qui se situent au milieu du spectre quant au risque et au taux d’intérêt, car ils évaluent la valeur des actifs de l’entreprise et offrent un financement proportionnel à celle-ci. Par conséquent, si les choses tournent mal, ils savent qu’ils pourront revendre les actifs pour se rembourser.

Il est donc primordial de déterminer les besoins de financement requis, mais également de connaître la capacité de remboursement de l’entreprise afin de choisir le bon prêteur.

Quelle que soit votre position dans le cycle de vie de l’entreprise, il est important de disposer d’un plan d’affaires, mais surtout de prévisions financières solides. L’évaluation de vos besoins financiers et de votre capacité de remboursement seront des éléments clés qui permettront de vous guider vers le type financement et le prêteur le plus approprié pour vous aider. Dans tous les cas, les prêteurs voudront consulter ces documents afin d’effectuer leur analyse et de prendre leur décision.

MNP Financement d’entreprises peut vous aider à planifier votre projet et préparer les prévisions financières requises. Notre équipe à la grandeur du Québec dispose de toute l’expertise nécessaire pour relever ces défis et trouver des solutions répondant à vos besoins particuliers.

Quand la situation se dégrade

Toutefois, d’autres situations engendrent elles aussi des besoins financiers, notamment lorsque le portrait commence à se détériorer.

Ainsi, avec la hausse rapide des taux d’intérêt, le poids des intérêts sur le service de la dette a augmenté substantiellement au cours des derniers mois. Cela pèse donc lourd sur le budget des entreprises qui ont des dettes à rembourser. Mais ce n’est pas tout, car la pandémie a engendré une « nouvelle réalité » et entraîné ou accéléré certains changements. On pense par exemple à la pénurie de main-d’œuvre qui pousse les salaires à la hausse ou crée des difficultés au niveau de la production, ainsi qu’à l’inflation qui a fait augmenter le coût des biens et des services. Résultat : la rentabilité est en baisse et il n’est pas toujours possible de refiler la facture aux clients.

Plusieurs stratégies sont envisageables pour redresser la situation. Notamment, il est primordial de réviser les budgets, d’analyser la rentabilité et d’effectuer des analyses de sensibilité sur les différentes alternatives possibles, qui peuvent notamment inclure de négocier des moratoires de remboursement de capital ou de rallonger la période d’amortissement des emprunts. Des discussions avec les fournisseurs permettraient éventuellement de prendre des ententes à l’amiable.

En tout état de cause, se montrer proactif et agir rapidement est essentiel pour éviter que la situation financière ne s’aggrave et que l’inflation ne gruge progressivement la rentabilité.

Du refinancement à la restructuration

Si la situation est devenue problématique à un point tel que les solutions précédentes ne suffisent plus, il faut alors prendre le taureau par les cornes et envisager des mesures plus musclées. Notre équipe de restructuration pourra vous appuyer et vous accompagner durant tout le processus.

En premier lieu et si les circonstances le permettent encore, on prendra le temps d’effectuer un diagnostic. Le processus débute par la préparation d’un budget plus détaillé sur une base hebdomadaire, et ce, pour une période de trois mois. Il faudra également effectuer une analyse en profondeur pour déterminer quelles sont les causes des difficultés traversées par l’entreprise.

On examinera les divers aspects de profitabilité, on réévaluera les opérations et les différents projets/unités d’affaires pour déterminer si l’un d’entre eux n’est pas rentable, par exemple. Une fois les différentes options stratégiques mises sur la table, vient le temps de les examiner sous leur angle financier afin de mesurer leur faisabilité et les retombées potentielles.

Le déploiement de l’option stratégique retenue peut prendre une forme informelle, avec un refinancement ou une vente, ou plus formelle, avec une proposition ou un plan d’arrangement avec les créanciers.

Dans une restructuration informelle, on peut envisager de négocier avec les créanciers, garantis ou non, et les fournisseurs. Le succès est cependant sujet à l’accord de tous alors que la majorité est requise dans le cadre d’une proposition formelle, ce qui peut rendre la mise en œuvre de la restructuration informelle très difficile si on traite avec plusieurs prêteurs et fournisseurs différents.

Dans le cadre d’une restructuration formelle, il sera possible de mettre fin à des contrats, de restructurer les opérations par le biais de mises à pied, de vente hors du cours normal des affaires avec l’autorisation du tribunal. On peut également faire une proposition à ses créanciers non garantis, par exemple, en remboursant seulement un certain pourcentage de la somme due, le tout sujet au vote des créanciers touchés.

Sachez que dans tous les cas de figure, il est crucial de connaître la valeur exacte de ses actifs - immeubles, équipements, etc. - et qu’elle soit le plus à jour possible. En effet, cela permettra éventuellement d’obtenir du financement sur la valeur des actifs libres de liens. Ces liquidités seront souvent essentielles pour faire face à la crise.

En conclusion, gardez en tête qu’il existe de nombreuses possibilités pour aider une entreprise à retrouver son équilibre financier et à renouer avec la profitabilité. Mais, quelle que soit l’étendue des difficultés, il est essentiel d’avoir un plan de restructuration détaillé. Nos experts sont particulièrement bien outillés pour élaborer différents scénarios et aider à choisir celui qui s’avérera le plus pertinent compte tenu des circonstances.

Leur solide expérience et leur capacité à rester neutres et objectifs dans une situation qui, par ailleurs, génère beaucoup d’émotions chez les entrepreneurs, leur permettent de proposer des solutions dans le meilleur intérêt de la compagnie.

Qui plus est, les créanciers connaissent la bonne réputation de MNP et font confiance à nos professionnels, ce qui peut faciliter les négociations, voire permettre de gagner quelques précieuses semaines. N’hésitez pas à nous consulter!

Contactez-nous

Jean-Raymond Lafond, M.Sc., CPA auditeur
[email protected]
819.473.7251

Pierre Marchand, CIRP, LIT, CPA
[email protected]
514.906.4645

Points de vue

  • Performance

    16 avril 2024

    Faits saillants du budget fédéral de 2024

    Consultez l’analyse fiscale du budget fédéral de 2024 que vous a préparée MNP.

  • Performance

    10 avril 2024

    À quoi devraient s’attendre les importateurs à la suite de la mise en œuvre de la version 2 du portail client de la GCRA et de la période d’interruption annoncée dans l’avis de douanes 24-14?

    Quels seront les effets des changements mis en place par l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) sur les entreprises qui importent des marchandises au Canada?

  • Souplesse

    08 avril 2024

    La création de scénarios : un outil précieux pour le succès de votre organisation

    Comment pouvez-vous aider votre entreprise à traverser les périodes d’incertitude? La création de scénarios peut vous fournir une feuille de route en vue de surmonter les difficultés.