Guide pour les professionnels souhaitant s’adapter à l’inflation

18 octobre 2022

Guide pour les professionnels souhaitant s’adapter à l’inflation

Résumé
5 minutes de lecture

Les propriétaires de cabinets de services professionnels doivent affronter la tempête de l’inflation, mais leur approche devra nécessairement être différente de celle adoptée par la plupart des entreprises traditionnelles.

Lorsque le taux d’inflation au Canada passe de 2 % ou 3 % à 7 % ou 8 %, il est impossible d’en éviter les conséquences. La Banque du Canada prévoit que l’inflation mensuelle restera autour de 7 % pour le reste de l’année 2022 et jusqu’en 2023. Les consommateurs et les entreprises doivent tous faire des sacrifices ou modifier leur trajectoire simplement pour éviter d’être perdants financièrement.

En tant que professionnel, votre situation ne fait pas exception.

Plusieurs stratégies s’offrent à vous pour maintenir le plus de stabilité possible durant cette période de haute inflation inhabituelle, mais les choix que vous devrez faire seront rarement faciles.

La réalité du professionnel est bien souvent différente de celle du propriétaire d’entreprise privée typique. Au sein même du secteur, chaque cabinet de services professionnels gère sa stratégie contre l’inflation d’une manière qui lui est propre. Votre approche dépendra de facteurs comme le nombre d’années d’exercice que vous cumulez ainsi que la taille et l’emplacement de votre cabinet.

Toutefois, certains facteurs sont constants; votre stratégie devra prendre appui sur la révision des coûts, l’augmentation des revenus et l’amélioration de l’efficacité.

Le présent article s’attarde sur les démarches pouvant être entreprises par trois types de professionnels : dentistes, médecins et pharmaciens.

Dentistes

En tant que dentiste, les contraintes imposées par les tarifs provinciaux au Canada ne vous donnent pas la même flexibilité d’augmenter vos prix qu’une entreprise de détail, par exemple. Bien que vous puissiez choisir de hausser vos prix au-dessus des tarifs, il est prudent d’explorer d’autres solutions.

Évaluez si les options suivantes pour accroître vos revenus sont réalisables :

  • Prolongation des heures d’ouverture – En ajoutant des jours ou des heures d’ouverture, vous augmentez vos chances de bonifier votre clientèle et de générer des revenus supplémentaires.
  • Élargissement de la gamme des services offerts – Vous pouvez faire croître les revenus et les profits en offrant des services dentaires non traditionnels comme les injections de toxine botulique (BotoxMD) et le remplissage cutané.

En dentisterie, les options de révision des coûts sont limitées, mais pas inexistantes. Demandez-vous si les solutions suivantes sont réalistes pour vous :

  • Restructuration des dettes – La plupart des dentistes accumulent des dettes, surtout dans les premières années d’exercice; ils ressentent donc les effets de la hausse des taux d’intérêt. Y a-t-il une possibilité de renégocier les paiements ou la structure de vos dettes pour réduire les coûts?
  • Ententes de partage des coûts – En signant une entente de partage des coûts avec un autre dentiste, certaines de vos dépenses importantes pourraient être partagées, comme les frais de personnel ou le loyer.
  • Frais de personnel – Les frais en personnel sont presque toujours la plus grande dépense d’un dentiste. Évaluez s’il est logique de faire passer la rémunération du personnel d’hygiène d’un salaire horaire à un pourcentage de production.

Pour un dentiste, l’augmentation des revenus est préférable à la réduction des coûts en période d’inflation importante, mais lorsque les difficultés financières se font sentir, il est sage d’explorer toutes les options.

Médecins

Les cabinets de médecins sont dans une catégorie distincte des autres types de cabinets de services professionnels. Les possibilités d’ajuster le tir sont limitées en raison du modèle de rémunération à l’acte ou des régimes de rémunération non traditionnels, qui ne suivent pas l’inflation.

Certains médecins, notamment les médecins de famille, peuvent passer en revue leurs coûts et leurs frais indirects pour trouver des moyens de les diminuer. Vous pouvez par exemple négocier une baisse des paiements du loyer de la clinique ou des coûts du matériel de protection individuelle et des fournitures, ou encore miser sur la maigre flexibilité dont vous disposez pour diminuer les salaires du personnel.

Bon nombre de médecins ont toutefois peu de dépenses, lesquelles sont souvent fixes. Si tel est votre cas, la meilleure option pour combattre l’inflation est de vous concentrer sur la gestion des flux de trésorerie. Par exemple, posez-vous les questions suivantes :

  • De quelle façon investissez-vous l’argent dont vous disposez?
  • Pouvez-vous ajuster vos habitudes de consommation personnelles en fonction de l’inflation actuelle?
  • Avez-vous examiné votre situation fiscale à la recherche d’occasions de réduire ou de différer l’impôt?
  • Est-il possible de négocier un taux d’intérêt fixe plus faible sur vos dettes afin de pouvoir prévenir vos coûts?

Les réalités financières de votre cabinet peuvent sembler inséparables de la qualité des soins que vous offrez à vos patients. Cela peut ajouter du stress que d’autres praticiens ne ressentent pas autant. La bonne décision financière pourrait tout simplement être celle qui favorise le bien-être et la paix d’esprit de vos patients et de vous-même.

Pharmaciens

La stratégie adoptée par une pharmacie pour faire face à l’inflation, bien que similaire à certains égards à celle des autres cabinets de services professionnels, ressemblera davantage à celle d’une société privée.

Comme pour les autres professionnels, les principaux frais à gérer sont notamment les frais de personnel et les coûts d’occupation. La réglementation impose une limite à la modification des prix des médicaments d’ordonnance.

Cependant, contrairement aux autres cabinets, votre modèle d’affaires est principalement axé sur la vente d’articles tangibles plutôt que de services. Vous disposez donc d’options multiples pour élargir la gamme de produits et de services que vous offrez.

Voici quelques-unes des stratégies les plus utiles pour maintenir votre stabilité et votre rentabilité en tant que pharmacien malgré l’inflation :

  • Révision des sources de revenus – De nombreuses pharmacies offrent des services complémentaires à leur activité principale qu’est la distribution de médicaments. Ces services sont généralement favorables et créent une résilience aux changements obligatoires. En évaluant lesquels sont les plus profitables et durables, et en éliminant potentiellement les moins efficaces, vous recentrerez vos ressources pour faire face à l’inflation.
  • Efficacité opérationnelle – Prenez le temps de passer vos processus en revue et d’éliminer les inefficacités et les pertes. Examinez attentivement votre utilisation du personnel, de l’espace, des stocks, de la technologie, etc. Pour ce faire, un investissement initial de temps et d’argent peut être requis, mais vous serez gagnant à long terme en améliorant votre efficacité.
  • Financement – Passez en revue les modalités et évaluez les modifications potentielles à la restructuration et au remboursement des dettes courantes.
  • Tarification – En vous appuyant sur les prévisions financières et la modélisation, penchez-vous sur les conséquences de diverses modifications aux sources de revenus, aux frais indirects et au remboursement des dettes.

Savoir, c’est pouvoir

La caractéristique la plus couramment observée chez les professionnels, toutes disciplines confondues, qui savent composer avec l’inflation est la suivante : ils prennent le temps de comprendre et de surveiller régulièrement la dimension commerciale de leur cabinet, et ils s’en trouvent avantagés.

Évidemment, vous n’avez probablement pas étudié la médecine, la dentisterie ou la pharmacologie par intérêt pour la gestion comptable d’un cabinet, mais plutôt parce que votre métier vous passionne et que vous souhaitez aider les gens.

Toutefois, si vous comprenez vos marges, connaissez vos coûts, examinez les chiffres et apprenez leur signification, vous aurez une longueur d’avance. Même si vous n’êtes pas un expert de la finance, la visibilité et la promotion de votre marque assurent à elles seules votre réussite.

MNP peut vous aider

Si vous souhaitez apprendre à renforcer la résilience de votre cabinet face à l’inflation et à la hausse des coûts, ajoutez le bon conseiller à votre équipe. Les services aux professionnels de MNP vous fournissent les connaissances et les outils nécessaires à votre réussite en cette période d’incertitude.

Contactez-nous

Pour en savoir plus, veuillez contacter Calvin Carpenter, CPA, CA, au 780.453.5360 ou à l’adresse [email protected].

Points de vue

  • Performance

    07 février 2023

    Loi sur la taxe sur les logements sous-utilisés

    Ce document présente les dernières nouvelles au sujet de la taxe sur les logements sous-utilisés et aborde l’incidence imprévue des exigences de déclaration sur les sociétés à capital fermé, les sociétés de personnes et les fiducies canadiennes.

  • Progrès

    03 février 2023

    Comment évaluer et financer l’acquisition d’une entreprise avec succès

    Que l’on soit vendeur ou acheteur, le transfert d’entreprise représente son lot de défis. Combien vaut l’entreprise, comment évaluer son prix au plus juste et quelles sont les différentes options de financement disponibles aux acheteurs, font partie des questions fréquemment posées. Deux experts de MNP apportent des éléments de réponse essentiels.

  • 01 février 2023

    Rétrospective de l’exercice – transactions réalisées en 2022

    Voici une sélection des transactions réalisées au Canada en 2022.