La grippe aviaire au Canada: recours à l’assurance du programme Agri-stabilité

09 mai 2022

La grippe aviaire au Canada: recours à l’assurance du programme Agri-stabilité

Résumé
3 minutes de lecture

Bien qu’il existe de nombreux programmes de soutien pour les producteurs de volaille, Agri-stabilité peut fournir une couverture complémentaire à d’autres, qui vous permet de vous protéger contre les pertes de production, d’une manière qui diffère de celle des produits d’assurance traditionnels. Découvrez comment.

L’influenza aviaire (IA), maladie largement connue sous le nom de grippe aviaire, touche maintenant plusieurs provinces. L’équipe de MNP spécialisée dans les services au secteur agricole suit de près cette situation et modélise différents types de scénarios d’assurance afin d’offrir information et soutien aux éleveurs qui pourraient être touchés. Notre modélisation d’Agri-stabilité montre que le programme se déclenche rapidement suivant les pertes de production et les augmentations de coûts dans le secteur de la volaille.

Agri-stabilité est conçu de manière à fonctionner de pair avec d’autres types d’assurance et programmes de soutien en fournissant une couverture complémentaire pour protéger vos avoirs (par exemple, votre élevage) et vos résultats (par exemple, les revenus que vous prévoyez tirer de votre élevage, comme les revenus typiques des ventes d’oiseaux ou de volaille). Nos spécialistes de la gestion des risques agricoles organisent un webinaire portant sur la façon dont Agri-stabilité devrait être utilisé conjointement avec les indemnités de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA), l’assurance privée (y compris celle couvrant les pertes d’exploitation) et les fonds d’urgence de l’industrie pour protéger à la fois vos actifs et vos revenus.

Le secteur de la volaille a généralement peu recours au programme Agri-stabilité, bien que les gouvernements le considèrent comme la première ligne de défense contre les catastrophes comme la grippe aviaire. Nous avons reçu la confirmation que les gouvernements fédéral et provinciaux redoublaient d’efforts pour encourager les éleveurs de volaille à s’inscrire et à participer au programme Agri-stabilité en 2022 et dans les années suivantes.

Comparaison des seuils d’admissibilité selon la baisse de revenus

Le graphique ci-dessus montre la structure de coûts des divers secteurs agricoles et la façon dont celle-ci est liée au déclenchement du programme Agri-stabilité. Nous avons mis en évidence les seuils d’admissibilité à Agri-stabilité pour divers types d’exploitations agricoles. Ces seuils sont fonction de la baisse de revenus (qui pourrait découler d’une perte de production, d’une baisse de rentabilité ou d’une combinaison des deux).

Nous avons constaté que les seuils d’admissibilité en fonction des revenus sont plus faciles à interpréter pour les producteurs que les seuils en fonction des marges, car la plupart des catastrophes agricoles se traduisent généralement par une perte de revenus. Il convient de noter que le secteur de la volaille fait partie du groupe 1 pour lequel Agri-stabilité se déclenche le plus rapidement, c’est-à-dire qu’une faible baisse de revenus ouvre droit aux paiements. En cas de catastrophe, les économies de coûts sur les intrants peuvent compenser partiellement les baisses de revenus, ce qui suppose dès lors des baisses de revenus plus importantes que celles qu’indique le graphique pour recevoir les paiements. 

La situation de chaque exploitation (y compris la durée des revers et les économies potentielles) est unique. Toutefois, une fois que sont connus les dépenses et les revenus (marge de référence), il est possible de faire des projections pour diverses catastrophes avec vos chiffres actuels afin de déterminer le paiement potentiel d’Agri-stabilité.

FAQ sur le seuil d’admissibilité d’Agri-stabilité pour le secteur de la volaille

Le programme Agri-stabilité n’exige-t-il pas une baisse de 30 % des revenus d’une exploitation avicole pour ouvrir droit aux paiements?

Répondre: Non, la baisse de 30 % annoncée par le programme Agri-stabilité est une baisse relative par rapport à ce qu’on appelle votre marge de référence. La baisse de revenus nécessaire varie en fonction du type d’exploitation et de la structure de coûts. Elles sont indiquées en pourcentage dans le graphique linéaire. Les baisses de revenus très faibles se trouvent dans le coin inférieur droit (groupe 1 comprenant les exploitations avicoles); les plus importantes apparaissent dans la partie gauche du graphique.

Où les exploitations avicoles se situent-elles sur ce graphique et quel type de baisse de revenus doivent-elles subir pour avoir droit aux paiements d’Agri-stabilité?

Répondre: Les exploitations avicoles font partie du groupe 1 (exploitations ayant une structure de coûts élevés) et se trouvent en bas à droite du graphique. Les exploitations avicoles que nous avons modélisées, soit les exploitations de ponte et les exploitations de poulets à griller, doivent respectivement accuser une baisse de revenus d’environ 7,5 % et d’environ 10 à 12 % pour donner droit aux paiements d’Agri-stabilité. Si on se déplace vers la gauche du graphique, on constate que d’autres groupes doivent accuser des baisses de revenus beaucoup plus importantes que les exploitations avicoles avant de recevoir des paiements. Agri-stabilité se déclenche rapidement en cas de baisse de revenus des exploitations avicoles.

Quelle différence cela fait-il pour mon exploitation avicole de connaître la baisse de revenus donnant droit aux paiements d’Agri-stabilité?

Répondre: Il est essentiel que vous connaissiez le pourcentage de baisse de revenus ouvrant droit aux paiements d’Agri-stabilité, ainsi que les risques qui pourraient provoquer une baisse de revenus pour votre exploitation, afin de prendre une décision éclairée sur votre participation au programme. Une fois que l’on comprend que le programme est adapté aux baisses de revenus dans le secteur de la volaille et qu’il offre le type d’assurance le plus rentable pour ce type d’exploitation, son inclusion à votre stratégie de gestion des risques commerciaux s’avérera financièrement rentable.

Étapes suivantes:

S’inscrire pour participer au programme Agri-stabilité 2022:

  • La date limite officielle est le 30 juin 2022.
  • Si vous participiez au programme Agri-stabilité en 2021 et que vous avez subi une perte de revenus, vous recevrez automatiquement la protection offerte en vertu du programme. Il n’y a aucune autre condition d’inscription.
  • Si vous n’avez jamais participé au programme Agri-stabilité ou si vous avez déjà choisi de vous en retirer, vous devrez à nouveau remplir les formulaires. Ces exigences varient d’une province à l’autre, alors faites une recherche sur Agri-stabilité et votre province de résidence pour trouver les instructions pertinentes à votre élevage.

Nos conseillers demeurent à votre disposition pour vous aider à remplir les formulaires d’inscription. Veuillez communiquer avec le bureau de MNP de votre région ou envoyer un courriel à Marie Boulay, directrice principale, MNP, à [email protected]

Points de vue

  • Souplesse

    13 mai 2022

    Immobilier et construction – Budget fédéral de 2022

    Le budget fédéral de 2022 propose une série de mesures fiscales à l’intention des particuliers et des entreprises, qui auront une incidence sur le secteur de l’immobilier et de la construction. Melissa Aveiro, leader, Fiscalité, Immobilier et construction, examine les enjeux auxquels le budget fédéral de 2022 s’attaque – et ne s’attaque pas.

  • Confiance

    11 mai 2022

    La protection d'actifs en entreprise

    Nul ne peut prédire l’avenir, et le monde des affaires ne fait pas exception à la règle. Dans ce domaine comme ailleurs, personne n’est à l’abri d’une malchance financière, d’un accident fâcheux ou même d’un litige. 

  • Confiance

    06 mai 2022

    L’application des taxes relatives à la construction d’un immeuble résidentiel à des fins locatives

     Lorsqu’un entrepreneur construit ou encore rénove un immeuble résidentiel afin de le louer, des obligations spécifiques relatives aux taxes s’appliquent.